vendredi 16 octobre 2015

LEAF 2016 : Les 30 kWh qui changent tout pour la voiture électrique.

MILLE TROIS CENT kilomètres en LEAF 30 kwh ! 

Dimanche 4 Octobre 2015 : Après un prologue des plus excitant au volant de la Tesla de Laurent, nous voici réunis à Auxerre autour de Jean François Villeret, organisateur, pour le briefing de préparation aux 1300 km du France Electrique Tour. NISSAN électric a détaché 4 nouvelles LEAF 30 kWh une confiée à l'organisation et les trois autres volants à John, Richard et moi en attendant l'arrivée de Bastien qui nous rejoindra à Orléans. 

Lorsque nous nous sommes inscrits, nous devions participer avec la LEAF de Richard, grâce au soutien financier de la MAIF, LEAF FRANCE CAFE, LAUDIS Automobiles, La Maison de Bouquières, VE TRONIC et puis la surprenante bonne nouvelle: NISSAN Electric nous proposait de conduire la nouvelle LEAF avec la batterie de 30 kWh ( au lieu des 24 kWh actuels) que nous récupérons chez Nissan à Auxerre.































Pour cette première étape, j'ai la chance de partager le trajet avec, comme co-équipière navigatrice, Manon, qui, dans le cadre du projet CORRI-DOOR pour l'installation de bornes de recharge rapide pour véhicules électriques le long des autoroutes, fait une enquête pour le Laboratoire Ville Mobilité Transport (LVMT) de l'Université Paris-Est Marne-la-Vallée et de l'Ecole des Ponts ParisTech à destination des utilisateurs de voitures électriques. Un sujet sur lequel j'espère obtenir une expérimentation raccordant la RN 21 au réseau autoroutier. 


Cliquer pour visionner
La prise en main de la LEAF ne pose aucun problème, l'aménagement est strictement identique, seule nuance l'ergonomie des cadrans de l'ordinateur de bord.

Amélioration intéressante l'apparition de la vision à 360° en appuyant sur le bouton CAMERA.

Par contre à la mise en route voir le compteur afficher une autonomie de 235 km c'est une heureuse surprise.

Après une halte et 16 mn de charge à Saint Fargeau où le SDE de l'Yonne annonce le déploiement de 20 bornes de recharge rapide dans les mois à venir, nous mettons le cap sur Gien et Orléans sous une pluie battante qui ne nous quittera pas pendant deux jours. Malgré ces mauvaises conditions de route c'est un vrai plaisir de constater que, les cent premiers kilomètres parcourus, la réserve d'autonomie de la batterie ne descend pas en dessous de 50 %. Les différentes haltes et biberonnages de six minutes chrono sur les chademo des Auchan nous ont mis en retard sur l'horaire et à Meung sur Loire nous décidons de prendre l'autoroute jusqu'à Tours.
En version 24 kWh l'ordinateur de Carwings nous conseille une charge
intermédiaire à Blois, avec la LEAF 30 kWh elle n'est plus nécessaire.
Nous avons 110 km à parcourir la batterie est à 81% de 30 kWh soit 24 kWh, ça doit passer à condition d'avoir le pied léger, d'autant plus qu'un petit vent d'ouest s'ajoute au relief du tracé qui s'avère légèrement montant. Les premiers kilomètres parcourus à 105/110 km/h dans ces conditions se révèlent assez énergivores. Je lève le pied pour me caler sur la vitesse des camions 90/95 km/h. Nous sommes au coeur du sujet pour lequel ma co-pilote, Manon, est venue enquêter sur le FET, le réseau de bornes de recharge rapide sur les autoroutes : CORRI-DOOR. Elle peut constater très concrètement qu'il est difficile d'imaginer rouler à 130 km/h avec un VE sous peine d'être obligé de s'arrêter trente minutes toutes les quarante minutes pour recharger la batterie à 80 % à condition que les bornes de recharge rapide soient espacées de 60 à 80 km . Par contre l'avantage de l'autoroute réside dans l'absence d'obstacle ( rond point, stop ou feux ) et de motifs de ralentissement qui permettent de maintenir une vitesse stabilisée moins consommatrice d'énergie, conduite souvent adoptée par les électromobilistes qui se calent sur l'allure des camions en profitant parfois de leur aspiration. 

L'alerte "niveau de batterie bas" survenant à l'approche de notre destination, je décide de ne pas passer par la case "pot de bienvenue" et d'aller directement au point de recharge prévu pour la nuit. Porte close. Erreur de ma part, nous devons retrouver les autres équipages et revenons ensemble au ravitaillement. La tortue n'a pas voulu se montrer mais ne devait pas être très loin. J'ai consommé une moyenne de 14,5 kWh aux 100 km sur ce premier tronçon. 
Et toujours la pluie ! ... 


Bastien, grand ordonateur du réseau de bornes rapides Chademo développé par Nissan et ses partenaires ( Auchan, Ikéa, Cora et autres syndicat d'énergie ) prend les commandes de Leaf N°2, je tente de l'assister comme copilote, nouvelle expérience pour moi. 
Bienheureusement nous ne sommes pas dans une course de vitesse mais dans un rallye d'éco-conduite qui a pour vocation de mettre en exergue les progrès de l'autonomie des voitures électriques et l'avancée de leurs structures de recharge.
La Leaf ayant retrouvé le conducteur avec qui elle avait fait le Tour Poitou Charentes avale allègrement les kilomètres qui nous séparent de la concession Nissan de Poitiers pour une recharge. Puis faisant parfois un petit brin de conduite aux Tesla nous gagnons la concession de Nissan de Niort pour compléter les 90 % de la batterie puis direction la place du donjon à Niort pour la restauration des pilotes et passagers. 
Nos sponsors de la MAIF viennent nous saluer et c'est l'occasion d'un échange approfondi sur les progrès de la voiture électrique et les actions de sensibilisation que nous sommes amenés à développer de concert.
Lors des étapes charentaises, Anne-
Sophie est venue renforcer
le Team LFC
Recharge complémentaire à l'étape de Fontenay le Comte où le Syndicat Départemental de l'Energie de Vendée, un des plus en pointe de France, inaugure une nouvelle borne. Nous filons ensuite sur Nantes-Orvault où les voitures chargeront toute la nuit à ERDF.
Sur cette étape en roulant normalement nous avons bien mesuré le confort que procurent les 30 kWh de la batterie. Nous pouvons en effet compte tenu de l'autonomie choisir entre plusieurs bornes et ceci d'autant plus que le département de Vendée est très bien équipé, ce qui n'est pas le cas du voisin de Loire Atlantique. La consommation moyenne au 100 km est passée à 14,7 kWh. 



La météo s'est enfin améliorée lorsque nous quittons le "sillon de Bretagne" et prenons la route vers le Morbihan. Réception typiquement bretonne à Morbihan énergies ou chaque équipage est accueilli au son d'un sympathique bagad. 
Pixel et C zéro
Ici la voiture électrique est chez elle, le département a d'ores et déjà implanté sept bornes de recharge rapide (Arzal, Vannes, Lorient, Ploërmel, Pontivy, Baud, Le Faouët) pour faciliter le transit des VE pour la plus grande satisfaction des régionaux de l'étape Marc Chevreau concepteur de la Pixel (voiture livrée en kit) et l'un des pionniers de l'electromobilité Jérôme Fresnay sur C zero.Cette halte est également l'occasion de voir recharger en hydrogène la Kangoo avec pile à combustible H².
Impressionnant alignement des Tesla.
Après nous être restaurés d'excellentes galettes fourrées arrosées, modérément, de cidre nous remettons cap vers le sud et La Roche sur Yon. Le soleil est de retour, le vent est tombé la batterie rechargée à 85 % à l'Auchan de Trignac je décide de tester l'autonomie sur les 120 kilomètres restants. 
Pointage à l'arrivée.


A mes côtés Bastien en profite pour mettre à jour sa boîte de courriers électroniques, un vrai régal cette LEAF, aucun souci pour rejoindre La Roche sur Yon où, comme nous sommes en avance, nous en profitons pour refaire le plein en prévision de l'étape du lendemain.


videoLever très matinal pour cette dernière étape, le départ sera donné à Luçon après le petit déjeuner offert par le Sydev. 
Je change de Leaf et rejoint John pour lui servir de copilote. Depuis le départ John s'est imposé une écoconduite qui lui permet d'afficher une consommation moyenne de 13 kWh aux 100 km qui permet d'afficher régulièrement 230 km d'autonomie avec une charge à 100%. Un lever de soleil prometteur déchire les rideaux de brumes lorsque nous approchons de la baie de Fort Boyard.  
Arrêt pour refaire un niveau de batterie chez Nissan Angoulins - La Rochelle et nous repartons vers Saintes où l'équipe d'ERDF a installé des recharges volantes pour les Leaf et restaure les équipages.
Arrivées à Bordeaux Lac au terme des 1300 km. 
Je change une dernière fois de LEAF et rejoins Richard pour terminer cette étape. Une dernière halte à Cars en pays bordelais où le maire nous gratifie fort aimablement d'une bouteille d'un cru de Blaye - Côtes de Bordeaux et nous filons vers le parc des expositions de Bordeaux où se termine ce 1er France Electrique Tour. 


Palmarès du 1er France Electrique Tour









Au terme de ces passionnantes journées il convient de saluer l'organisateur de ce challenge Jean François Villeret, son équipe ainsi que celles de Nissan, Erdf et des syndicats d'énergie qui tout au long de la route ont permis de faire de ce 1er FET un succès qui fera date dans les pages du livre de l'histoire de la voiture électrique qui s'ouvre devant nous.
Au volant ou en copilote de cette nouvelle version de LEAF j'ai pris un plaisir inoubliable et adresse un grand merci à tous ceux qui ont contribué à ce mémorable cadeau d'anniversaire .
Jean Claude LE MAIRE

Enregistrer un commentaire