samedi 31 octobre 2015

Les annonces de Carlos Ghosn au Tokyo Motor Show 2015: Une batterie de 60 kWh, soit 400 km d'autonomie, pour la Leaf , un concept car de voiture autonome IDS ...









mardi 27 octobre 2015

La mobilité électrique en milieu rural favorise le maintien des activités économiques.

Patrick Ricourt
Dans notre démarche d'illustrer les apports de la mobilité électrique en milieu rural,  nous vous faisions découvrir, il y a 9 mois, Patrick Ricourt, boulanger - patissier dans le sud du Gers qui avait fait le choix de remplacer une camionnette à gaz-oil par le tout nouveau Nissan eNV20, 100% électrique.
Ce choix découlait d'une analyse économique pointue des coûts de transports dans le budget de son entreprise où ils travaillent à 8 personnes. 
Un de nos lecteurs, Jean François Desoeuvres, également boulanger, mais dans le Puy de Dôme, avait, à la suite, réagi en nous livrant son témoignage:
"J'ai aussi un e-nv200 depuis fin janvier 2015, j'en suis ravi; plus besoin de faire le plein de gasoïl à plus de 15 km de chez moi (30 aller retour). L'an dernier, avec mon nv 200 nissan diesel  j'avais consommé 142 litres à 1€21 soit 171 €; cette annee au moi de mai  pour les mêmes livraisons avec le eNV200,  32 kWh - en heure creuse -  soit  32 € . Y a pas photo ! "
Les 2 eNV200 de la boulangerie-patisserie Ricourt d'Estampes (32)
Nous sommes retournés voir Patrick Ricourt; après 25.300 km parcourus avec son premier eNV200 il vient de remplacer son Kangoo ZE par un deuxième eNV200. Il faut dire qu'avec les tarifs professionnels de l'électricité le "plein" de la batterie lui revient à peine à 1 €.
Pour lui aussi il n'y a pas photo !

Merci à ces pionniers de nous confirmer par l'exemple que la mobilité électrique en milieu rural à de beaux jours devant elle. 
Jean-Claude LE MAIRE

Formule E 1ère épreuve à Pékin pour le ePrix 2015



mardi 20 octobre 2015

STELLA LUX la voiture familiale à énergie positive.

Stella Lux participe au Word Solar Challenge 2015 qui se déroule en ce moment en Australie.
Stella a parcouru plus de 3000 kilomètres avec un apport d'énergie externe de seulement 64kWh !

la voiture a été développé par l'équipe solaire Eindhoven (STE), un groupe de 21 étudiants de différentes facultés de l'Université de technologie d'Eindhoven 

 Stella Lux génère de l'électricité par l'intermédiaire de 5,8 mètres carrés de cellules solaires 

L'efficacité de la voiture est encore améliorée par l'utilisation d'un système de navigation solaire spécialement conçu, qui surveille les conditions météorologiques et choisit en conséquence l'itinéraire optimal et réduit le freinage et l'accélération de conserver l'énergie.


Le bus CHIC est électrique il ne produit pas de CO², il ne rejette que de l'eau. (FR3 Alpes)

vendredi 16 octobre 2015

LEAF 2016 : Les 30 kWh qui changent tout pour la voiture électrique.

MILLE TROIS CENT kilomètres en LEAF 30 kwh ! 

Dimanche 4 Octobre 2015 : Après un prologue des plus excitant au volant de la Tesla de Laurent, nous voici réunis à Auxerre autour de Jean François Villeret, organisateur, pour le briefing de préparation aux 1300 km du France Electrique Tour. NISSAN électric a détaché 4 nouvelles LEAF 30 kWh une confiée à l'organisation et les trois autres volants à John, Richard et moi en attendant l'arrivée de Bastien qui nous rejoindra à Orléans. 

Lorsque nous nous sommes inscrits, nous devions participer avec la LEAF de Richard, grâce au soutien financier de la MAIF, LEAF FRANCE CAFE, LAUDIS Automobiles, La Maison de Bouquières, VE TRONIC et puis la surprenante bonne nouvelle: NISSAN Electric nous proposait de conduire la nouvelle LEAF avec la batterie de 30 kWh ( au lieu des 24 kWh actuels) que nous récupérons chez Nissan à Auxerre.































Pour cette première étape, j'ai la chance de partager le trajet avec, comme co-équipière navigatrice, Manon, qui, dans le cadre du projet CORRI-DOOR pour l'installation de bornes de recharge rapide pour véhicules électriques le long des autoroutes, fait une enquête pour le Laboratoire Ville Mobilité Transport (LVMT) de l'Université Paris-Est Marne-la-Vallée et de l'Ecole des Ponts ParisTech à destination des utilisateurs de voitures électriques. Un sujet sur lequel j'espère obtenir une expérimentation raccordant la RN 21 au réseau autoroutier. 


Cliquer pour visionner
La prise en main de la LEAF ne pose aucun problème, l'aménagement est strictement identique, seule nuance l'ergonomie des cadrans de l'ordinateur de bord.

Amélioration intéressante l'apparition de la vision à 360° en appuyant sur le bouton CAMERA.

Par contre à la mise en route voir le compteur afficher une autonomie de 235 km c'est une heureuse surprise.

Après une halte et 16 mn de charge à Saint Fargeau où le SDE de l'Yonne annonce le déploiement de 20 bornes de recharge rapide dans les mois à venir, nous mettons le cap sur Gien et Orléans sous une pluie battante qui ne nous quittera pas pendant deux jours. Malgré ces mauvaises conditions de route c'est un vrai plaisir de constater que, les cent premiers kilomètres parcourus, la réserve d'autonomie de la batterie ne descend pas en dessous de 50 %. Les différentes haltes et biberonnages de six minutes chrono sur les chademo des Auchan nous ont mis en retard sur l'horaire et à Meung sur Loire nous décidons de prendre l'autoroute jusqu'à Tours.
En version 24 kWh l'ordinateur de Carwings nous conseille une charge
intermédiaire à Blois, avec la LEAF 30 kWh elle n'est plus nécessaire.
Nous avons 110 km à parcourir la batterie est à 81% de 30 kWh soit 24 kWh, ça doit passer à condition d'avoir le pied léger, d'autant plus qu'un petit vent d'ouest s'ajoute au relief du tracé qui s'avère légèrement montant. Les premiers kilomètres parcourus à 105/110 km/h dans ces conditions se révèlent assez énergivores. Je lève le pied pour me caler sur la vitesse des camions 90/95 km/h. Nous sommes au coeur du sujet pour lequel ma co-pilote, Manon, est venue enquêter sur le FET, le réseau de bornes de recharge rapide sur les autoroutes : CORRI-DOOR. Elle peut constater très concrètement qu'il est difficile d'imaginer rouler à 130 km/h avec un VE sous peine d'être obligé de s'arrêter trente minutes toutes les quarante minutes pour recharger la batterie à 80 % à condition que les bornes de recharge rapide soient espacées de 60 à 80 km . Par contre l'avantage de l'autoroute réside dans l'absence d'obstacle ( rond point, stop ou feux ) et de motifs de ralentissement qui permettent de maintenir une vitesse stabilisée moins consommatrice d'énergie, conduite souvent adoptée par les électromobilistes qui se calent sur l'allure des camions en profitant parfois de leur aspiration. 

L'alerte "niveau de batterie bas" survenant à l'approche de notre destination, je décide de ne pas passer par la case "pot de bienvenue" et d'aller directement au point de recharge prévu pour la nuit. Porte close. Erreur de ma part, nous devons retrouver les autres équipages et revenons ensemble au ravitaillement. La tortue n'a pas voulu se montrer mais ne devait pas être très loin. J'ai consommé une moyenne de 14,5 kWh aux 100 km sur ce premier tronçon. 
Et toujours la pluie ! ... 


Bastien, grand ordonateur du réseau de bornes rapides Chademo développé par Nissan et ses partenaires ( Auchan, Ikéa, Cora et autres syndicat d'énergie ) prend les commandes de Leaf N°2, je tente de l'assister comme copilote, nouvelle expérience pour moi. 
Bienheureusement nous ne sommes pas dans une course de vitesse mais dans un rallye d'éco-conduite qui a pour vocation de mettre en exergue les progrès de l'autonomie des voitures électriques et l'avancée de leurs structures de recharge.
La Leaf ayant retrouvé le conducteur avec qui elle avait fait le Tour Poitou Charentes avale allègrement les kilomètres qui nous séparent de la concession Nissan de Poitiers pour une recharge. Puis faisant parfois un petit brin de conduite aux Tesla nous gagnons la concession de Nissan de Niort pour compléter les 90 % de la batterie puis direction la place du donjon à Niort pour la restauration des pilotes et passagers. 
Nos sponsors de la MAIF viennent nous saluer et c'est l'occasion d'un échange approfondi sur les progrès de la voiture électrique et les actions de sensibilisation que nous sommes amenés à développer de concert.
Lors des étapes charentaises, Anne-
Sophie est venue renforcer
le Team LFC
Recharge complémentaire à l'étape de Fontenay le Comte où le Syndicat Départemental de l'Energie de Vendée, un des plus en pointe de France, inaugure une nouvelle borne. Nous filons ensuite sur Nantes-Orvault où les voitures chargeront toute la nuit à ERDF.
Sur cette étape en roulant normalement nous avons bien mesuré le confort que procurent les 30 kWh de la batterie. Nous pouvons en effet compte tenu de l'autonomie choisir entre plusieurs bornes et ceci d'autant plus que le département de Vendée est très bien équipé, ce qui n'est pas le cas du voisin de Loire Atlantique. La consommation moyenne au 100 km est passée à 14,7 kWh. 



La météo s'est enfin améliorée lorsque nous quittons le "sillon de Bretagne" et prenons la route vers le Morbihan. Réception typiquement bretonne à Morbihan énergies ou chaque équipage est accueilli au son d'un sympathique bagad. 
Pixel et C zéro
Ici la voiture électrique est chez elle, le département a d'ores et déjà implanté sept bornes de recharge rapide (Arzal, Vannes, Lorient, Ploërmel, Pontivy, Baud, Le Faouët) pour faciliter le transit des VE pour la plus grande satisfaction des régionaux de l'étape Marc Chevreau concepteur de la Pixel (voiture livrée en kit) et l'un des pionniers de l'electromobilité Jérôme Fresnay sur C zero.Cette halte est également l'occasion de voir recharger en hydrogène la Kangoo avec pile à combustible H².
Impressionnant alignement des Tesla.
Après nous être restaurés d'excellentes galettes fourrées arrosées, modérément, de cidre nous remettons cap vers le sud et La Roche sur Yon. Le soleil est de retour, le vent est tombé la batterie rechargée à 85 % à l'Auchan de Trignac je décide de tester l'autonomie sur les 120 kilomètres restants. 
Pointage à l'arrivée.


A mes côtés Bastien en profite pour mettre à jour sa boîte de courriers électroniques, un vrai régal cette LEAF, aucun souci pour rejoindre La Roche sur Yon où, comme nous sommes en avance, nous en profitons pour refaire le plein en prévision de l'étape du lendemain.


videoLever très matinal pour cette dernière étape, le départ sera donné à Luçon après le petit déjeuner offert par le Sydev. 
Je change de Leaf et rejoint John pour lui servir de copilote. Depuis le départ John s'est imposé une écoconduite qui lui permet d'afficher une consommation moyenne de 13 kWh aux 100 km qui permet d'afficher régulièrement 230 km d'autonomie avec une charge à 100%. Un lever de soleil prometteur déchire les rideaux de brumes lorsque nous approchons de la baie de Fort Boyard.  
Arrêt pour refaire un niveau de batterie chez Nissan Angoulins - La Rochelle et nous repartons vers Saintes où l'équipe d'ERDF a installé des recharges volantes pour les Leaf et restaure les équipages.
Arrivées à Bordeaux Lac au terme des 1300 km. 
Je change une dernière fois de LEAF et rejoins Richard pour terminer cette étape. Une dernière halte à Cars en pays bordelais où le maire nous gratifie fort aimablement d'une bouteille d'un cru de Blaye - Côtes de Bordeaux et nous filons vers le parc des expositions de Bordeaux où se termine ce 1er France Electrique Tour. 


Palmarès du 1er France Electrique Tour









Au terme de ces passionnantes journées il convient de saluer l'organisateur de ce challenge Jean François Villeret, son équipe ainsi que celles de Nissan, Erdf et des syndicats d'énergie qui tout au long de la route ont permis de faire de ce 1er FET un succès qui fera date dans les pages du livre de l'histoire de la voiture électrique qui s'ouvre devant nous.
Au volant ou en copilote de cette nouvelle version de LEAF j'ai pris un plaisir inoubliable et adresse un grand merci à tous ceux qui ont contribué à ce mémorable cadeau d'anniversaire .
Jean Claude LE MAIRE

Tesla apporte de l'eau au moulin de la transition énergétique "grand standing".

Le propriétaire suisse d'une des premières Tesla 90D vendue en Europe la recharge en 3 h avec une turbine hydroélectrique  de son moulin alimenté par une chute 3,5 m de hauteur

lundi 12 octobre 2015

Le projet européen SCelecTRA: Comment faire décoller (enfin) la voiture électrique ( Le Point )

Cliquez sur l'image pour accéder à l'article du Point .

Communiqués de presse

La mobilité électrique à horizon 2030 : le projet européen SCelecTRA élabore des scénarios

06 octobre 2015


A l’issue de 3 ans de travaux, le projet européen SCelecTRA – Scenarios for the electrification of Transport – vient de publier son rapport final. Sélectionné dans le cadre du programme ERANET- Electromobility+, le projet visait à identifier les politiques publiques favorisant le développement de la mobilité électrique européenne (véhicules particuliers électriques et hybrides rechargeables) à horizon 2030 et à évaluer leurs impacts environnementaux ainsi que leurs coûts externes.
 
Coordonné par IFP Energies nouvelles (IFPEN), SCelecTRA regroupait cinq partenaires aux compétences complémentaires : IFPENIFFSTARKanloEIFER et Thinkstep.
Les principales conclusions de SCelecTRA portent sur les éléments suivants :
  • Les scénarios de pénétration des véhicules électrifiés dans le marché européen à horizon 2030
     
    Plus d’une soixantaine de scénarios ont été élaborés avec un modèle Times d’optimisation économique, simulant tous les secteurs énergétiques européens et leurs interactions. Il apparaît que la part des véhicules électrifiés (véhicules électriques et hybrides rechargeables) pourrait atteindre jusqu’à 30 % du marché automobile européen dans le scénario le plus optimiste, et 20 % dans le scénario le plus réaliste (10 % pour les hybrides rechargeables et 10 % pour les véhicules électriques).

      
  • Les bénéfices environnementaux des véhicules électrifiés
     
    Les véhicules électrifiés représentent l’alternative au véhicule conventionnel la plus favorable, surtout en termes d’impact sur la réduction de la consommation d’énergies fossiles et des émissions de gaz à effet de serre. Le rapport souligne l’importance de l’étape de production des batteries dans le bilan environnemental global du véhicule électrique. L’impact de l’étape d’utilisation est donc plus réduit que pour les véhicules conventionnels.
        
       
  • L’étude des outils de politiques publiques a montré que les programmes de mise à la casse et les aides à l’achat de véhicules électrifiés sont plus efficaces que les actions sur les taxes de carburants.
        
      
  • Dans tous les cas, le développement de l’infrastructure de bornes de recharge est un facteur déterminant dans le développement du marché des véhicules électrifiés.

      
  • En raison des meilleurs rendements des véhicules électrifiés, la demande d’électricité additionnelle due au déploiement de l’électro-mobilité ne représente, en 2030, qu’une faible part de la demande totale d’énergie du transport routier et de la demande totale d’électricité tous secteurs confondus.

      
  • L’approche modélisée SCelecTRA, fondée sur des équilibres économiques, a aussi montré quela demande additionnelle en électricité sera couverte par de nouvelles capacités et non par une moindre consommation dans les autres secteurs. De plus, si seul un plafond carbone global est fixé, les efforts réalisés dans le secteur transport donnent un « budget carbone » additionnel pouvant être émis dans d’autres secteurs.
  
Pour plus d’informations sur le projet SCelecTRA :
 
>> http://projet.ifpen.fr/Projet/jcms/xnt_79165/fr/scelectra

vendredi 9 octobre 2015

1300 km parcourus en VE, en 4 jours, pour le France Electrique Tour.

Les concurrents du 1er France Electrique Tour arrivent à Bordeaux dans le cadre du 2015 ITS World Congress. 
Nous reviendrons en détail sur cette prometteuse performance,
en attendant consultez la Revue de presse  ci dessous:



ERDF  suit le France Electrique Tour en vidéo -  

  • ma vie en tesla le France Electrique Tour 2015 1ère partie < Electron Libre








  • Montage diapo de la BMW I3 réalisé par Patrice Céa et Frédéric Mylnarczyk

Cliquer sur l'image pour visionner



lundi 5 octobre 2015

Prologue du France Electrique Tour: J-0

Dimanche 04 Septembre :

La Team Occitane LFC (Richard - Jean Claude) rejoint Orly où Laurent nous accorde un sompteux autopartage de sa TESLA pour gagner Auxerre, point de rassemblement du France Electric Tour.

C'est quoi l'effet Tesla ?


En tant que passager... bienvenue dans la voiture du XXI° siècle qui vous transporte au présent dans un mode futur.

L'envoutant silence de l'écrin de l'habitacle n'est jamais perturbé par la sollicitation des six cent fougueux chevaux, immédiatement disponibles. Seule l'énorme impression d'être aspiré par le dossier du siège accompagne la poussée de fièvre du compteur de vitesse.

 En tant que conducteur ... 
sans commentaire !


Arrivées au super chargeur  d'Auxerre six Tesla biberonnent goulument.


Sympathique accueil  du président du Syndicat de l'Energie de l'Yonne, Jean Noël Loury, du responsable d' ERDF et du maire d'Auxerre, Guy Férez.
Pot de bienvenue offert par le Syndicat de l'énergie de l'Yonne.


à suivre ...
PS: Dans la jungle la grande jungle, là, l'Yonne dort ce soir .... Ô ...