mardi 9 décembre 2014

CORRI-DOOR, le projet de 200 bornes de recharge rapide, validé par l'Union Européenne.

Le projet CORRI-DOOR de déploiement de 200 bornes de recharge rapide présenté par EDF associée à Renault SASNissan West Europe SAS, l'Institut des Sciences et Technologies de Paris – ParisTechVolkswagen AG, et BMW vient d'être validé par la commission Européenne et se voit attribuer 5 millions d'€ soit 50 % du budget estimé.























L'objectif global du projet est de favoriser le déploiement du véhicule électrique (EV) en France dans un délai court. 
Il se développerait en partenariat, en respectant les exigences environnementales et technologiques pour l'utilisateur final  afin de permettre la viabilité d'un réseau de recharge rapide, interopérable, en France et en Europe. 

Trois objectifs spécifiques, sont poursuivis, à savoir:


  1. Réaliser un test de l'utilisation des infrastructures pour EV le long des principaux axes transeuropéens RTE-T et des autoroutes françaises reliant ensemble les grandes zones urbaines et centres de population de banlieue. Cet objectif sera atteint par le déploiement, les tests, l'exploitation et la surveillance d'un échantillon pilote de 200 nouvelles stations de recharge rapide, interopérables et multi-standard .
  2. Assurer une interopérabilité nationale complète au sein du réseau à l'échelle des 200 stations pilotes de recharge rapide. Des recommandations sur les connexions interopérables avec les réseaux déjà existants dans d'autres pays et les pays voisins seront être mises en place afin d'assurer la pleine reproductibilité à travers l'Europe.
  3. Développer et valider des modèles commerciaux innovants soutenant le déploiement d'une infrastructure de recharge rapide. Cet objectif sera atteint en comparant les données traitées pendant le projet pilote avec les repères d'autres pays européens  (Systèmes d'infrastructure EV).
Les résultats consolidés du projet seront largement diffusés au niveau national et au niveau européen. Ils fourniront une feuille de route pour la France, et éventuellement d'autres États membres, et la prise de décisions à l'échelle nationale sur les déploiements de infrastructure EV .
Enregistrer un commentaire