vendredi 29 août 2014

Prise en charge de tout ou partie des frais d’alimentation d’un véhicule électrique par l'employeur et/ou l'Etat.

Pourquoi il est nécessaire que nous participions au débat sur la transition énergétique ?
Depuis la circulaire de 2009 tout employeur est tenu de prendre en charge 50 % du prix des titres d’abonnements souscrits par ses salariés pour leurs déplacements entre leur résidence habituelle et leur lieu de travail, accomplis au moyen de transports publics de personnes.
L’obligation de prise en charge est également étendue à 50 % du coût d’abonnement à des services publics de location de vélos. 
Rappel: Cette prise en charge est "facultative pour tout ou partie des frais de carburant ou d’alimentation d’un véhicule électrique, engagés pour leurs déplacements entre leur résidence habituelle et leur lieu de travail par ceux de ses salariés .../..." 
- La participation de l’employeur est exonérée de charges sociales et d’impôt sur le revenu dans la limite de 200 € par année et par salarié.
- L’employeur doit être en mesure de présenter une photocopie de la carte grise du véhicule du salarié.
Au delà des seuls salariés, le soutien à l'électromobilité, principalement dans les territoires non desservis par des transports  publics suffisants,  nécessite un alignement sur le régime des transports publics de personnes et une extension à tous les transports domicile-travail.

PAVE Proposition N°2:  que les frais d'alimentation d'un véhicule électrique engagés pour les déplacements entre la résidence habituelle et le lieu de travail soient à 50 % déductibles de l'impôt sur le revenu dans les limites d'un plafond révisé annuellement. 



Revoir  la  Proposition N° 1

mardi 26 août 2014

Récréation : TEST AUTO ECOLE

samedi 23 août 2014

La LEAF en piste pour le festival du cirque contemporain à Auch

A l'occasion du festival du cirque contemporain qui s'est déroulé à Auch en Novembre 2012, le directeur de l'agence Nissan, Laurent Poupart, a mis gracieusement à disposition des organisateurs sept LEAF pour faciliter les trajets entre les différents lieux de spectacles très dispersés.

Cette démarche venait renforcer les engagements écologiques des animateurs du festival:

  • Restauration avec des produits locaux, porc noir Grau de Samatan ou  vins de Plaimont favorisant l'économie locale et les circuits courts.

  • Construction pour CIRC d'un bâtiment à haute qualité environnementale, cellules photovoltaïques, panneaux solaires pour le chauffe-eau et récupération d'eau de pluie.
  • Le Dôme de Gascogne,bien isolé, à permis de diviser par quatre la consommation en fioul par rapport à un chapiteau traditionnel.
  • Mise en place d'un tri sélectif et de gobelets consignés...



Artistes comme organisateurs ayant été séduits par le confort et le silence des véhicules électriques gageons que cette entré en piste de la LEAF dans le monde du spectacle marque le début d'une coopération fructueuse pour les années à venir. 





jeudi 21 août 2014

Préparer le système électrique du futur avec les “Smart Grids”


Les réseaux électriques intelligents également appelés « smart grids », sont au cœur des préoccupations gouvernementales. Ils font partie des 34 plans de reconquête industrielle présentés par le Président de la République, François Hollande, le 12 septembre dernier. L’enjeu ? Permettre l’intégration massive des énergies renouvelables et favoriser les nouveaux modes de consommation.
Notre paysage énergétique est en pleine mutation. Le développement massif des énergies renouvelables (éolien, solaire, hydrolienne…) participe aux objectifs européens de réduire nos émissions de gaz à effet de serre de 20 %, d’obtenir une part d’énergie renouvelable de 20 % et d’accroître de 20 % notre efficacité énergétique. En parallèle, pompes à chaleur, véhicules électriques, modulation de la demande…, nos modes de consommation de l’électricité évoluent. Face à ces changements, le réseau électrique doit évoluer et s’adapter. Production, transport, distribution, consommation, et si nous le rendions encore plus « intelligent » ?
Smart Grids : une véritable (r)évolution technologique
Les Smart Grids ou réseaux électriques intelligents, s’appuient sur les technologies électrotechniques, logicielles, de l’information et des télécommunications pour permettre davantage d’interactions entre les acteurs du système électrique. L’objectif est d’accroître l’intelligence collective qui, injectée dans les réseaux électriques, permettra plus de flexibilité, d’interactivité et donc d’efficacité… dans la maîtrise de la production, de la consommation et de l’équilibre offre-demande dont RTE est responsable à la maille nationale.
Un réseau pour mieux intégrer les énergies renouvelables
Le réseau de transport d’électricité doit s’adapter pour transporter la production des énergies renouvelables qui sont par nature variables et intermittentes, tout en maintenant un niveau élevé de sûreté de fonctionnement et de qualité de fourniture. Pour répondre à cet objectif, RTE a d’ores et déjà mis en place un dispositif de prévision de l’énergie éolienne et photovoltaïque. Plus récemment, le projet « postes électriques intelligents » dont l’expérimentation s’appliquera à 1 poste électrique situé dans la Somme, permettra d’optimiser les capacités du poste grâce à une intelligence “décentralisée” basée sur de la numérisation et des calculateurs locaux.
Qui dit plus d’énergies renouvelables, dit aussi plus de production à raccorder au réseau de distribution ou de transport d’électricité. Sur le sujet, RTE a participé au projet Twenties dont la vocation est de favoriser l’intégration de l’énergie éolienne (terrestre et off-shore) dans le système électrique européen. Pour relever ce défi, 26 partenaires de 10 états membres se sont rassemblés pour mettre « leur intelligence en réseaux » et apporter un certain nombre de réponses industrielles.
Une coopération et une coordination indispensables entre les gestionnaires de réseau des différents pays pour piloter efficacement le réseau à l’échelle européenne ! Mais aussi pour permettre la complémentarité des mix énergétiques, garantir l’alimentation électrique de tous, à tout instant et au meilleur prix.
Des consommateurs « acteurs » pour plus de flexibilité !
Les réseaux électriques intelligents doivent permettent d’intégrer une production diversifiée et de moduler la consommation d’électricité, que ce soit de la consommation industrielle ou résidentielle.
Concrètement, les consommateurs deviendront « acteurs » de leur consommation. Ils pourront interrompre ou programmer automatiquement certains usages (machine à laver, éclairage, chauffage, climatiseur… et même véhicule électrique). Ainsi, ils auront la possibilité de consommer l’électricité au moment où elle est la plus propre et la moins chère, ou quand la demande globale est moins importante.
Sur le marché de l’électricité, cela se traduira notamment par des offres commerciales d’effacement comme c’est le cas en Bretagne où une expérimentation est en cours. Ce dispositif permettra de dé-saturer le réseau électrique aux heures de pointe et puis, ce sera un levier important de flexibilité pour maintenir l’équilibre offre et demande, à tout instant, sur le territoire.
Suivez les projets de démonstration des Smart Grids sur le blog Au-delà des lignes !
Article de Julie animatrice du blog " Au delà des lignes "

lundi 18 août 2014

Participer, avec votre VE, au Tour de France VE en avril 2015 çà vous dit ?


organise en avril 2015 le 1er tour de France réservé aux véhicules électriques FRANCE ELECTRIQUE TOUR . 

Départ de La Rochelle, arrivée à Nice avec étapes à Agen et Montpellier . ( Voir parcours )

Pourquoi une participation en équipe relais ?

La Promotion Associative du Véhicule Electrique, souhaiterait proposer aux organisateurs, que chaque utilisateur de V.E. souhaitant faire partie des "pionniers" de cette épreuve puisse participer en équipe relais. Chaque membre d'une équipe relais effectuant une seule étape La Rochelle - Agen, Agen - Montpellier , Montpellier - Nice. il faudrait donc constituer des équipages de 3 VE . 
Nous sommes plusieurs milliers d'utilisateurs de VE convaincus que l'avenir de la mobilité électrique passe par une popularisation de ce mode de transport :  
  • en faisant connaitre l'adaptation des voitures électriques aux besoins quotidiens de déplacement 
  • en soulignant la nécessité d'organisation d'un réseau dense de points de recharge.
La participation au France Electrique Tour en équipe relais permettrait de multiplier par trois la visibilité des utilisateurs de VE, et la rendrait accessible financièrement aux budgets modestes suivant des conditions à négocier avec l'organisation.

Qui souhaite participer et comment ?


A titre indicatif nous vous proposons de remplir le questionnaire ci-après afin de faire une estimation du niveau de participation envisagée.




lundi 11 août 2014

Acheter une voiture électrique d'occasion en 2° voiture ?

RN 21 : le V.E. je le veux: Acheter une voiture électrique en 2° voiture ?:

Un bon moyen de vous familiariser avec l'utilisation de la voiture électrique et d'en découvrir les avantages.

La PAVE a sélectionné pour vous quelques offres et liens utiles pour vous y aider: 

PARTICULIERS NISSAN LEAF Tekna 2013 - 17 300 km - ...


Vous  voulez  vendre votre V. E . mettez  une  annonce gratuite sur le blog de la P. A .V. E . en nous adressant un email :  levejeveux@gmail.com 

samedi 9 août 2014

Bornes de recharge sur la RN 21, on avance : après le Leclerc d'Auch celui de Tarbes-Ibos


Nouvelle étape de rechargement possible le long de la RN 21 avec la mise en service de deux bornes au centre Leclerc (Le Méridien) Route de Pau - 65429 IBOS .
Cet équipement vient compléter le plan départemental d'implantation en cours de finalisation dans le cadre du projet départemental de l'énergie des Hautes Pyrénées.


Photo transmise par Jean-François DUBOE
du Centre Commercial MERIDIEN


dimanche 3 août 2014

Implanter des bornes de recharge alimentées par le soleil encore meilleur pour la planète.


Comment se fait-il que la Suède, la Belgique, l'Allemagne, pourtant moins bien lotties que la France en exposition au soleil, disposent de parkings couverts et d'ombrières équipés de panneaux photovoltaïques et pas nous ? 

Ce ne sont pourtant pas les solutions qui manquent. Par exemple EDF ENR, GDF SUEZ, SUDI CEL.




Proposition N° 3 : 
Développer de tels parkings participe à la réalisation de 4 des objectifs du projet de loi relatif à la transition énergétique pour une croissance verte en permettant de: 
1. Rénover les bâtiments pour économiser l’énergie, faire baisser les factures et créer des emplois, 
2. Développer les transports propre
3. Lutter contre les gaspillages
4. Favoriser les énergies renouvelables pour diversifier notre mix énergétique