lundi 29 mai 2017

Rendez-vous à la borne : faites partager votre mobilité électrique autour de vous ...

Durant la Semaine Européenne du Développement Durable du 30 Mai au 5 juin, "Le VE je le veux" vous propose de partager et faire découvrir les avantages de  votre mobilité électrique autour de vous. 

Proposez des rendez-vous pour faire découvrir et/ou essayer votre VE. 

Vous pouvez directement vous inscrire sur le site de la Semaine Européenne du Développement Durable.

"Le VE je le veux" vous propose de fixer un ou des rendez-vous à l'aide du tableau en ligne Rendez-vous VE dans lequel vous précisez les coordonnées GPS de la borne autour de laquelle vous donnez rendez-vous, votre pseudo, le jour et l'heure. 


L'occasion également d'organiser des rencontres entre voisins électromobilistes.




samedi 27 mai 2017

Un an après ! : Stations de recharge solaire pour VE en Corse

En Mars 2016 nous vous présentions la station de charge VE solaire de Bastia de la société DRIV-ECO; quelques semaines pus tard la deuxième station solaire était installée à Ajaccio sur le boulevard Bonaparte. A la remarquable esthétique des "parasols"  dessinés par Peugeot Design Lab, est associée une technologie de pointe alliant parfaitement matériaux innovants et  énergies renouvelables. Cette station de recharge universelle produit sa propre énergie grâce à ses panneaux photovoltaïques, la stocke et l’utilise pour recharger directement tous type de véhicule électrique, de façon intelligente et maîtrisée, par tous temps, de jour comme de nuit.
Vidéo de BFMTV sur les Parasols solaires de Drive-Eco
Ces deux stations devraient être les premières d'un ambitieux projet de soixante-dix assurant un maillage à 50 km pour l’île de Beauté. 

Concernant le bilan de leur utilisation nous n'avons pas pu avoir de résultats chiffrés mais le témoignage d'un membre de l'équipe  de Driv-éco : "Nous avons en effet quelques témoignages de nos utilisateurs grâce à un questionnaire aprés la première utilisation. Ils sont très positifs. 
En ce qui concerne la station d'Ajaccio, elle est bien en service mais toujours en test utilisateur, (test d'endurance de l'infrastructure et du système). L'accès est gratuit et 24h/24 avec un badge RFID que vous pouvez nous demander sur notre site ou sur notre adresse info@driv-eco.com. "
 Après quelques déboires bien compréhensibles au début, la satisfaction des usagers semble se confirmer, si l'on en croit les témoignages recueillis sur Chargemap.  

-----------------------------------------------------------------------------------------
Article de Mars 2016


Reportage Driveco
 Innovation technologique de pointe, le Parasol Driveco produit son électricité solaire grâce à ses 88 panneaux photovoltaïques situés sur les 150 m2 de sa toiture.  L’énergie produite sert prioritairement à recharger les véhicules électriques. Quand il y a un surplus d’énergie, le Parasol peut la stocker sur sa batterie ou l’injecter sur le réseau électrique. 
Universel, le Parasol recharge tous types de véhicules électriques à l’énergie solaire, même par mauvais temps ou la nuit grâce à ses batteries. Plusieurs vitesses de recharge sont disponibles : rapide pour une charge en 20 min, accélérée ou normale pour des charges sur une ou plusieurs heures. 
Intelligent, le Parasol peut recharger jusqu’à 7 véhicules en simultané 24/27, 7/7 grâce à son Smart Grid: le système intelligent de gestion de l’énergie va moduler la puissance fournie aux véhicules afin d’assurer une recharge 100% solaire.
Le design unique du Parasol est moderne et épuré. Ses lignes et ses couleurs ont été inspirés pour s’inscrire dans le paysage de la Corse. Les trois couleurs du Parasol : blanc et bleu azur en association avec le bois brut rappellent respectivement la lumière du soleil, la mer et le sable. Les courbes du bois et la toiture élancée évoquent les vagues et les ailes d’un oiseau prêt à prendre son envol donnant ainsi une impression de robustesse et de légèreté. 
Premier prototype de ce type au monde, l’ambition est d’équiper la Corse d’un réseau de Parasol, tous les 50 kms pour que la Corse soit la première région à pouvoir rouler 100% solaire en toute liberté. 
Grâce à nos nombreux partenaires corses et les soutiens dont l’Union Européenne et la région Corse, que nous remercions chaleureusement, Driveco a mis en service le 14 mars 2016 le point de départ du projet de mobilité solaire corse.
Courant mai, avec l’inauguration du 2nd Parasol à Ajaccio, DRIVECO ouvrira donc la première route de la mobilité solaire reliant Bastia à Ajaccio.

mercredi 24 mai 2017

Antsway, la start-up innovante qui décarbone les flottes de véhicules et optimise les tournées

La start-up innovante Antsway, spécialiste du Lean-Routing, et de la rentabilisation du véhicule électrique, a conçu le logiciel d’optimisation de tournées AntsRoute. Il s’agit d’une solution d’optimisation et de suivi des tournées d’interventions et de logistique intégrant l’approche Lean-Routing. Le logiciel permet de réduire 20% du kilométrage des tournées et jusqu’à 35% des coûts d’usage de la flotte de véhicules associée. Il limite ainsi le gaspillage énergétique des véhicules d’entreprises lors de leurs déplacements quotidiens. Par ailleurs, AntsRoute rentabilise l’usage des véhicules électriques dans les tournées. En effet, le logiciel optimise les tournées en priorisant l’usage des véhicules électriques, tout en gérant leurs contraintes et écosystème (autonomie, recharge, etc). 


En outre, AntsRoute permet à la société Antsway de rassembler les éléments nécessaires à l’intégration efficace et rentable du véhicule électrique au sein des flottes de véhicules. Antsway propose ainsi aux entreprises la réalisation d’une étude approfondie de leur flotte, visant à dégager et exploiter leur potentiel d’électrification au maximum, tout en tenant compte des objectifs, contraintes et métiers liés à la flotte. L’objectif de cette étude est de proposer une nouvelle composition et gestion de flotte, permettant une diminution des émissions CO² et du TCO (Total Cost of Ownership = Coût Total de possession). Au terme de l’étude d’Antsway, l’entreprise obtient alors une stratégie de renouvellement de flotte décarbonée et adaptée à ses objectifs. Les démarches d’Antsway concilient ainsi approche écologique et excellence opérationnelle.


La société Antsway
Antsway est une spin-off de l'INRIA Grand Est créée mi-2015, suite à plusieurs années de R&D. Lauréate de Start-up Connexion 2016, Antsway poursuit aujourd'hui son ascension et a récemment obtenu de nouveaux investissements (500 000 €) de la part des fonds IT-Translation Investissement et Fira Nord Est géré par Finovam Gestion. La start-up est spécialisée dans le domaine de l’optimisation de tournées et l’intégration de véhicules électriques au sein des flottes de véhicules, et a inventé l’approche « Lean-Routing ». Cette approche permet de diminuer de 20% le kilométrage des tournées d’interventions ou de logistique, et de 35% les coûts d’usage des flottes de véhicules associées, et surtout, de rentabiliser les véhicules « zéro émission ». Simplifiant les organisations et permettant une vision prescriptive sur l’usage de la flotte, Antsway concilie ainsi performance opérationnelle et approche écologique. L'équipe est constituée de dix personnes dont Marc Grojean, CEO et Président, Ammar Oulamara, Responsable R&D, Christophe Jayet, CTO.
Devant à gauche : Marc GROJEAN, dirigeant d’Antsway, entouré de
son équipe (technique, R&D et communication)
Selon Marc Grojean, CEO d’Antsway : « Après quatre années de recherche et développement et tests logiciels auprès de plusieurs grands comptes, nous sommes fiers de lancer la commercialisation à large échelle de ce logiciel unique d’optimisation de tournées. Au-delà de avantages économiques et écologiques plus qu’intéressants et différenciants sur le marché permis par l’approche Lean-Routing (ou « Routage Maigre »). Le Lean-Routing permet de générer des gains, non seulement sur les kilomètres et les temps de parcours des tournées, mais également sur la flotte de véhicules métiers. Notre logiciel AntsRoute étant modulable, il s’adresse aussi bien aux grands comptes qui ont déjà des outils de gestion métier et qui souhaitent améliorer leurs performances, qu’aux groupes ou PME en recherche d’outils de gestion et de suivi de tournées. »

AntsRoute tient compte du véhicule électrique et de son écosystème

Antsway est historiquement issue de la recherche autour de l’usage des véhicules électriques. Cette genèse lui a permis d’implémenter dans son logiciel un ensemble de contraintes complexes, et d’aboutir au Lean-Routing, approche pertinente autant pour les flottes thermiques qu’hétérogènes (flottes intégrant des véhicules électriques). AntsRoute est en capacité de gérer de façon intelligente la recherche des véhicules électriques si la flotte en possède.
Pour Muriel DUGUAY, Responsable Développement Durable chez ONET :
« Antsway nous a accompagnés dans le cadre d’une étude portant sur l’intégration de véhicules électriques au sein de notre flotte d’entreprise. Cet accompagnement nous a aidés à identifier, prévoir et évaluer les coûts découlant de la possession et de l’utilisation de véhicules électriques. Depuis, nous avons intégré le véhicule électrique à notre stratégie de renouvellement de flotte.
Antsway a réalisé un travail de qualité et a su communiquer son enthousiasme à l’équipe ONET.
Nous ne manquerons pas de faire à nouveau appel à leurs services. »


AntsRoute permet une approche prescriptive des flottes de véhicules
L’approche « Lean-Routing » développée par Antsway est l’application de la méthode « Lean » (ou « Zéro Gaspillage ») au cadre de la gestion de déplacements et des flottes des véhicules. 
La démarche consiste notamment à intégrer la gestion de flottes à la construction et à la gestion des tournées, d’où ses gains intéressants (35%) sur les coûts d’usage de la flotte de véhicules.
AntsRoute optimise automatiquement l’usage des moyens pour une réalisation performante du métier.




AntsRoute gère l’ensemble de la chaîne des tournées d’interventions ou de logistique

AntsRoute est conçu en 4 modules :

  • Un module de planification d’interventions : AntsRoute propose plusieurs créneaux d’interventions tenant compte des ressources disponibles, des exigences clients, et des autres interventions prévues.
  • Un module de construction de tournées : AntsRoute construit des tournées en fonction des exigences clients, de l’acte technique à réaliser ou du type de colis à livrer, des compétences des intervenants, et des objectifs et contraintes de la flotte de véhicules.
  • Un module de suivi des interventions couplé à l’application Antsdrive : AntsRoute permet un ré-ordonnancement temps réel des interventions et un suivi de l’avancement des tournées.
  • Un module de BI (Business Intelligence) : AntsRoute affiche notamment plusieurs indicateurs sur les tournées et la flotte de véhicules. 
Ces modules sont bien entendu utilisables de façon indépendante si souhaité.
Selon Edouard Reslinger, Responsable d’équipe d’interventions clientèle ENEDIS Hayange :« Nous avons expérimenté loutil AntsRoute durant plusieurs mois. Fruit d’un long processus de tests et d’amélioration continue, le logiciel AntsRoute permet de gérer au mieux l’utilisation de notre parc de véhicules sur site et de rentabiliser les véhicules électriques.Il a notamment initié la prise en main du véhicule électrique chez certains de nos agents de terrain, ce qui fut une expérience enrichissante. »

Orange choisit la mobilité 100% électrique avec 100 Nissan LEAF financées par Alphabet


En 2014, Orange a signé avec l’Alliance Renault-Nissan un accord pour développer sa flotte de véhicules 100% électriques. Aujourd’hui, Orange célèbre la livraison par le loueur Alphabet de sa 100ème Nissan LEAF 100% électrique. Ces 100 exemplaires renforcent la volonté du groupe Orange de faire évoluer son parc de véhicules. Le but : maitriser sa consommation énergétique et ainsi participer à la préservation de l’environnement.
Depuis plusieurs années, notamment à travers la mise en place de différents Plans de Déplacement d’Entreprise (PDE), Orange a pour objectif de maitriser sa consommation énergétique et ainsi préserver l’environnement. L’alliance avec Nissan en est la démonstration avec la volonté du Groupe Orange de faire évoluer son parc de véhicules, disponibles pour les déplacements des salariés.
En 2016, 17% des commandes de dérivés de véhicules particuliers (DVP) du Groupe Orange étaient des véhicules essence ou électriques. En 2017, ce chiffre est passé à 50%, avec comme volonté de doubler le parc de véhicules électriques tous les ans et atteindre le chiffre de 20% de véhicules électriques :
  • 300 véhicules fin 2016
  • 600 véhicules fin 2017
  • 1.200 véhicules fin 2018
Afin de réaliser ces objectifs, Orange mesure depuis 2012 le nombre de kilomètres quotidiens réalisés pour chaque véhicule. Ces chiffres permettent ensuite d’adapter le type de véhicule en fonction du kilométrage relevé : électrique, essence ou diesel, afin d’arriver à un mix énergétique optimal.
La remise des clés de la 100è Nissan LEAF, réalisée ce 23 mai à la Direction Orange Nord de France à Villeneuve d’Ascq, est un point d’étape important dans le cadre du partenariat Orange et Nissan.
Lancée en 2010, la Nissan LEAF était la première berline 100% électrique accessible, pensée dès le départ pour être 100% électrique. Trois générations, 260 000 ventes et 3 milliards de kilomètres plus tard, elle est la voiture électrique la plus vendue au monde.
Avec une gamme refondue pour 2017, la Nissan LEAF, renforce encore son leadership en étant toujours plus accessible. Dix mille Nissan LEAF circulent dans l’hexagone, dont près de 4 000 ont été vendues sur la seule année 2016 ; soit une augmentation des ventes de 76%.
Afin de s’équiper en Nissan LEAF électrique, Orange a souscrit les services d’Alphabet, le 4èmeloueur longue durée (LLD) de véhicules multimarques en France, qui l’accompagne depuis plusieurs années dans son engagement pour une flotte plus respectueuse de l’environnement.
Pour répondre au mieux aux besoins des entreprises comme Orange et aux enjeux de mobilité d’aujourd’hui et de demain, Alphabet France a mis en place dès 2013 la solution AlphaElectric, qui favorise l’introduction de véhicules électriques dans les flottes automobiles. Forte de son succès, cette solution représente désormais 56 % des immatriculations LLD de véhicules électriques en France, et permet à Alphabet de consolider sa position de leader en solutions de mobilité performantes et respectueuses de l’environnement.
Par ailleurs, plus d’une quinzaine de Nissan Leaf sont utilisées en Auto Partage avec le système e-colibri fournit par Mobility Tech Green. Orange dispose ainsi de plus de 1 000 véhicules auto-partagés.
A propos d'Orange
Orange est l'un des principaux opérateurs de télécommunications dans le monde, avec un chiffre d'affaires de 40,9 milliards d'euros en 2016 et 154 000 salariés au 31 mars 2017, dont 95 000 en France. Présent dans 29 pays, le Groupe servait 265 millions de clients dans le monde au 31 mars 2017, dont 203 millions de clients mobile et 19 millions de clients haut débit fixe. Orange est également l'un des leaders mondiaux des services de télécommunications aux entreprises multinationales sous la marque Orange Business Services. En mars 2015, le Groupe a présenté son nouveau plan stratégique « Essentiels2020 » qui place l'expérience de ses clients au cœur de sa stratégie, afin que ceux-ci puissent bénéficier pleinement du monde numérique et de la puissance de ses réseaux très haut débit.
Orange est coté sur Euronext Paris (symbole ORA) et sur le New York Stock Exchange (symbole ORAN).
A propos d'Alphabet
Leader des solutions de mobilité en Europe et en Australie, Alphabet accompagne et conseille les entreprises pour la mise en œuvre de solutions de mobilité économiques et durables. Filiale du BMW Group, Alphabet dispose d’une expertise reconnue en matière de gestion de flotte et de location longue durée, à l’échelle locale et internationale. Au-delà du conseil et du financement, Alphabet propose des produits et des services innovants et sur-mesure permettant de répondre précisément aux besoins des entreprises pour la gestion de leur flotte.
Alphabet est présent dans 19 pays et gère pour ses clients une flotte de plus de 650 000 véhicules. En France, Alphabet gère un portefeuille de plus de 90 000 véhicules de toutes marques pour ses clients et occupe la 4ème place sur le marché de la location longue durée.
Fort de son expertise et maitrisant parfaitement les nouvelles technologies, Alphabet est un pionnier de la création de solutions de mobilité innovantes, comme AlphaElectric, une solution complète pour l’intégration de véhicules électriques dans la flotte des entreprises, ou AlphaCity, une offre d’autopartage spécialement conçue pour les entreprises.

lundi 22 mai 2017

Renault e.dams remporte le ePrix de Paris

Plus tôt dans la matinée, sous des températures relativement fraîches, Séb Buemi a signé le meilleur temps des essais libres 1 grâce à son tour en 1 :01.998 s. Le Suisse héritait ensuite du premier groupe de qualifications pour prendre, pour la deuxième fois d’affilée, la pole position seulement 0.006 s devant son rival Jean-Eric Vergne. Placé dans le deuxième groupe, Nico s’est qualifié dixième sur la grille mais s’est élancé neuvième après la pénalité de Oliver Turvey.
A l’extinction des feux, les deux pilotes ont réussi à sortir sans incidents après un premier virage très serré. Quelques tours plus tard, Séb Buemi avait déjà réussi à créer un écart conséquent entre lui et Jean-Eric Vergne. Derrière, Antonio Felix Da Costa et Lucas Di Grassi ont offert une très belle bataille pour la quatorzième place jusqu’à ce que les deux pilotes s’accrochent malencontreusement. Cela a engendré une course sous drapeaux jaunes que la plupart des pilotes ont utilisé pour faire leurs changements de voiture obligatoire.
A sa sortie des stands, Séb Buemi a réussi à rester en tête devant Jean-Eric Vergne et José Maria Lopez. Au trente-quatrième tour, Jean-Eric Vergne percutait le mur, provocant l’entrée d’une première voiture de sécurité. Lorsque la course a repris, avec seulement douze tours à réaliser, Séb Buemi a donné son maximum pour que José Maria Lopez ne soit pas capable de le rattraper. Une seconde voiture de sécurité est sortie lorsque Lucas Di Grassi a fini sa course dans le mur au virage 8. Avec deux tours restants, la course s’est finie derrière la voiture de sécurité. Séb Buemi a inscrit sa cinquième victoire en six courses. Nico Prost a franchi la ligne d’arrivée en sixième position. Robin Frijns ayant écopé d’une pénalité de cinq secondes pour avoir accéléré sous drapeaux jaunes, Nico Prost a été promu à la cinquième position.
Renault e.dams conforte sa position de leader au championnat constructeurs avec 190 points, ainsi que Séb Buemi avec 132 points au championnats pilotes. Nico Prost est troisième avec 58 points.
Séb Buemi – n°9 : « Pour être honnête, je ne m’attendais pas à être aussi compétitif ici. Donc réussir à partir en pole et gagner est incroyable. Quand j’ai commencé à rouler ce matin, je savais que si j’arrivais à faire la pole, je pouvais faire une bonne course. Pendant la course, je savais Jean-Eric derrière moi, prêt à tout donner pour essayer de me dépasser. Après notre arrêt au stand, je savais ce qu’il me restait à faire : continuer sur ma lancée. Jean-Eric a ensuite tapé le mur puis j’ai pensé que je menais de plus de neuf secondes sur José mais il y a eu la voiture de sécurité. Quoiqu’il en soit, je voudrais vraiment remercier mon équipe car ils ont fait un travail incroyable : les ingénieurs comme les mécanos. Ils ont travaillé très dur. Tout a parfaitement fonctionné et aujourd’hui ils méritent cette victoire plus que moi. »
Nico Prost – n°8 : « C’était une course solide aujourd’hui, je n’ai pas fait d’erreurs. J’ai réussi à dépasser les voitures que je pouvais dépasser grâce à notre stratégie. Nous avons inscrit de bons points aux championnats donc c’est positif pour l’équipe et pour moi. Je dois juste comprendre ce qui ne fonctionne pas en qualifications car avec une meilleure place sur la grille de départ, le podium serait possible. Mais aujourd’hui je suis content du résultat et c’est aussi super pour nos fans. »


Alain Prost – co-propriétaire de l’écurie Renault e.dams : « Pour nous aujourd’hui, c’est une double victoire, plus que symbolique. Nous sommes très heureux d’avoir remporté ce ePrix devant notre public. Tous nos partenaires étaient présents et particulièrement Renault qui nous soutient depuis le début. On creuse également l’écart au championnat pilotes et constructeurs ce qui était un de nos objectifs. On est vraiment satisfaits et aujourd’hui nous allons savourer cette victoire comme il se doit. Après Monaco, gagner Paris était un objectif que nous avons complètement atteint. »

Jean-Paul Driot – co-propriétaire de l’écurie Renault e.dams : « Gagner à Paris était vraiment un de nos objectifs de l’année. Faire retentir la Marseillaise sur le podium en face de tous les parisiens, c’était très important pour nous compte tenu de notre course de l’année dernière même si nous avions fait un podium. L’équipe aujourd’hui a fait une très belle opération au niveau des championnats pilotes et constructeurs puisque Séb et Nico finissent premier et cinquième et nos concurrents directs marquent très peu de points. Nous sommes contents de reprendre un peu plus d’avance sur le championnat. »

Vincent Gaillardot – Directeur du programme FE : « Après le bon résultat de Monaco, nous avions encore quelques investigations à faire pour comprendre les petites différences de performances entre les voitures. Nous avons travaillé jour et nuit à Viry et nous avons mené ces recherches avec efficacité. Nous sommes arrivés ici avec les idées claires sur ce que nous avions à faire et comment gagner. Séb a réussi à mettre tout ce qu’il fallait dans le bon sens pour réussir la pole position et gagner la course. Nico finit devant nos concurrents directs au championnat donc c’est une belle opération et nous allons continuer à travailler dur ! »

jeudi 18 mai 2017

Renault Kangoo Z.E. : vers la recharge sans contact des véhicules électriques ?

  • Renault s’associe à Qualcomm Technologies et Vedecom sur un projet de charge dynamique de véhicules électriques, qui permet une charge de 20 kW à une vitesse de 100 km/h.

VERSAILLES -18 mai 2017- Renault présente aujourd’hui un système de charge dynamique des véhicules électriques qui permet de recharger les batteries en roulant. Avec ses partenaires Qualcomm Technologies et Vedecom, Renault a participé à la conception d’un système capable de recharger 20 kW à des vitesses allant jusqu’à 100 km/h. Sur la piste d’essais, les deux Renault Kangoo Z.E. peuvent se charger en roulant simultanément, dans les deux directions.
La démonstration dynamique de charge a eu lieu sur une piste d’essais longue de 100 mètres, construite par Vedecom à Satory, Versailles, près de Paris, dans le cadre du projet FABRIC. Qualcomm Technologies et Vedecom ont installé la première partie du système de charge dynamique des véhicules électriques dans la piste d'essais, tandis que Vedecom et Renault ont intégré la partie secondaire dans deux Renault Kangoo Z.E. Vedecom va prochainement lancer une nouvelle phase de tests. Ces tests évalueront le fonctionnement et l'efficacité du transfert d'énergie aux véhicules pour un large éventail de scénarios pratiques, y compris l'identification et l'autorisation d’accès, l'accord de niveau de puissance entre la chaussée et le véhicule, la vitesse et l'alignement du véhicule par rapport à la piste.

FABRIC * est un projet de 9 millions d'euros, financé partiellement par l'Union Européenne. Il porte sur la faisabilité technologique, la viabilité économique et la durabilité socio-environnementale de la charge dynamique des véhicules électriques sans fil. FABRIC a débuté en janvier 2014 et se poursuivra jusqu'en décembre 2017. Il est organisé par un consortium de 25 partenaires originaires de neuf pays européens, dont des constructeurs automobiles, des équipementiers, des fournisseurs de services et des organismes de recherche dans l'infrastructure automobile, routière et énergétique. L'objectif principal de FABRIC est de procéder à une analyse de faisabilité de la charge dynamique des véhicules électriques sans fil comme moyen d'extension des gammes de véhicules électriques.

« Contribuer à ce projet passionnant nous a permis de tester et de poursuivre la recherche de charge dynamique sur nos Kangoo Z.E. », affirme Eric Feunteun, Directeur du Programme Véhicules Électriques du Groupe Renault. « Nos ingénieurs de recherche ont travaillé en étroite collaboration avec les équipes de Qualcomm Technologies et Vedecom pour réussir la démonstration d'intégration du système de charge dynamique de véhicules électriques dans le cadre de FABRIC. Nous voyons la charge dynamique comme une piste pour améliorer encore la facilité d'utilisation des véhicules électriques et leur accessibilité. »

« Nous sommes des inventeurs. Nous chargeons des véhicules électriques sans fil. Cette démonstration de charge dynamique est l'incarnation de cette idée », explique Steve Pazol, vice-président et directeur général de Wireless Charging, Qualcomm Incorporated. « Je suis très fier de ce que nous avons réalisé. La combinaison d'une équipe d'ingénieurs experts du monde entier et de la technologie Qualcomm Halo, qui couvre tous les aspects des systèmes WEVC, indépendamment du magnétisme utilisé, nous a permis de repousser les limites et de décrire notre vision de l’avenir de la mobilité urbaine. »

* FABRIC signifie « analyse de FAisaBilité et développement de solutions de chargement sur Route pour les futurs véhicules éleCtriques ».

Le futur vaut la peine qu'on s'y attarde. Nouvelle Nissan LEAF. Très prochainement.

Restez connectés, la nouvelle Nissan LEAF arrive bientôt. #ElectrifyTheWorld


Nissan Intelligent Mobility : très prochainement, un nouveau chapitre 100% électrique.

Nissan est pionnier et leader mondial de la mobilité 100% électrique depuis la commercialisation du premier véhicule 100% électrique destiné au grand public : la Nissan LEAF.  Avec plus de 260 000 unités sur les routes dans le monde entier, et plus de 3 milliards de kilomètres parcourus, la Nissan LEAF est aujourd’hui le véhicule 100% électrique le plus vendu au monde. 


___________________________________________________________________

Les épisodes précédents pour ceux qui prendraient le train en marche ....

vendredi 10 mars 2017 : 👉Nissan USA présentera sa nouvelle LEAF en Septembre 2017


vendredi 6 janvier 2017 :  👉 LA NOUVELLE NISSAN LEAF BIENTOT DEVOILEE : PROCHAIN CHAPITRE DE NISSAN INTELLIGENT POWER






mercredi 17 mai 2017

La stratégie de promotion des véhicules d’occasion électriques de Renault récompensée par les Etats-Majors du Véhicule d’Occasion

  • Renault obtient le Prix des Rédactions du Journal de l’Automobile et du Journal des Transactions Automobiles pour sa politique de promotion des véhicules d’occasion électriques, à l’occasion des Etats-Majors du Véhicule d’Occasion.
  • Reconnaissance de la presse, ce prix est décerné par un jury de journalistes spécialisés.
Événement majeur à l’initiative des magazines Journal de l’Automobile et le Journal des transactions Automobiles, les Etats-majors du Véhicule électrique récompensent chaque année les meilleurs professionnels du monde des voitures d’occasion.
Pour cette 6ème édition, Renault se voit attribuer le Prix des Rédactions. Le groupe est  récompensé pour sa politique de valorisation de l’électrique sur le marché de l’occasion. En plus de son label « Renault Occasions Z.E. », le réseau commercial propose actuellement une nouvelle offre ZOE d’occasion, à partir de 9 600 € TTC, qui inclut la prise de recharge ainsi que la location de la batterie à 1 € / mois pendant un an. ZOE, leader du marché du véhicule électrique en Europe, devient en occasion un véritable outil de conquête. Cette offre rendra l’électrique encore plus accessible à tous et viendra soutenir la dynamique actuelle que connaît le marché du véhicule électrique neuf, en réassurant  les propriétaires sur la valeur de revente de leur véhicule.

En Andorre le VE atteint 5% des immatriculations.

Emmanuel MACRON, Président de la République de la République française devient Coprince d'Andorre, troisième pays d'Europe par le pourcentage d'immatriculations de VE.

Wikipédia 
Les raisons du succès s'expliquent par :
👉 Une aide de 10.000 € à l'achat du VE
👉50% de prise en charge de l'installation d'un point de charge domestique
👉 L'autorisation de circulation des VE dans les voies de bus
👉Le déploiement de bornes de recharges accélérées où les 2 premières heures sont gratuites
👉 Objectif 2018 , un point de charge publique pour 14 VE. 
Ces choix accompagnent une politique résolument volontariste en faveur de la protection de l'environnement et de la qualité de l'air; salutaire engagement pour un pays à la capitale congestionnée durant la saison touristique par les gaz d'échappements de véhicules thermiques venus "faire le plein" d'alcool, tabac et ... d'hydrocarbure. 
Avec 5% d'immatriculations la principauté se classe derrière la Norvège  (23.3%) et la Hollande (9,7%).


Vidéo de La Sexta, 6° chaine espagnole du groupe ATRESMEDIA
Gageons également que le potentiel d'électricité hydroélectrique et photovoltaïque andorran plaide en faveur de la transition énergétique et de la baisse des importations d'hydrocarbures. 

Jean-Claude LE MAIRE

A lire également : 

La Flash Battery de Store Dot : 480 km d'autonomie pour une charge complètement en 5 minutes

FlashBattery : Une batterie de nouvelle génération qui se charge complètement en 5 minutes, offrant une portée de 300 miles (480 km). StoreDot développe un nouveau type de batterie de voiture électrique à base de composés organiques exclusifs - matériaux innovants déjà utilisés dans ses FlashBattery ™ pour les appareils mobiles. L'EV FlashBattery permettra une expérience de recharge très similaire à l'utilisation d'une voiture à essence.

L'EV FlashBattery ™ permet une charge complète en 5 minutes, offrant jusqu'à 300 miles (480 km) de distance de conduite, selon le modèle de votre VE. La technologie de chargement rapide StoreDot raccourcit la quantité de temps que les conducteurs doivent attendre pour charger leurs voitures, réduisant ainsi le nombre de postes de recharge requis dans une station de recharge donnée.



Charge une voiture électrique en 5 minutes
Le taux de charge remarquablement rapide de FlashBattery est obtenu en raison des nouveaux matériaux de StoreDot et de la nouvelle structure de la batterie. Le véhicule électrique aura un pack composé de centaines de cellules EV FlashBattery qui peuvent stocker suffisamment d'énergie pour une autonomie complète sur une charge de 5 minutes. Pour une voiture affichant 480 km d'autonomie, cela se traduit par 96 km toute les minutes de charge.

Coût de la EV FlashBattery:
Bien que l'EV FlashBattery permette une remarquable charge de véhicule de 5 minutes, cela n'augmentera pas le prix du véhicule électrique. Au fur et à mesure que le processus de fabrication utilise des équipements d'équipement traditionnels, avec traitements le plus souvent standards, le coût de l'EV FlashBattery est aligné sur la courbe de réduction des coûts de l'industrie Li-ion au cours des prochaines années et profitera des économies d'échelle attendues de l'industrie dans son ensemble.

Sûre et écologique
L'architecture de la FlashBattery faite d'une structure d'électrodes très stable contient des matériaux beaucoup moins inflammables et plus stables à des températures élevées que la technologie Li-ion traditionnelle. EV FlashBattery intègre une structure de protection de sécurité multicouche. En outre, elle est plus respectueuse de l'environnement qu'une batterie Li-ion, en utilisant des composés organiques et un processus de fabrication moins nocif.

La technologie des batteries à chargement rapide pour EV
S'appuyant sur l'innovation pour une nouvelle génération de conception de cellules Li-ion, le véhicule électrique comporte un pack de centaines de cellules EV FlashBattery. 
La technologie de base de StoreDot intègre des molécules organiques chimiquement synthétisées d'origine non biologique. Ces molécules novatrices démontrent des propriétés optiques et électrochimiques universellement accessibles, ce qui permet une performance améliorée des dispositifs de stockage d'énergie.

Les LiB (batteries au lithium-ion) alimentent aujourd'hui les appareils portables et les VE. 

Tout en affichant des capacités de charge et de déchargement relativement lentes, au fil du temps, les réactions chimiques internes à l'intérieur de la batterie réduisent leur capacité à conserver l'énergie. Par contre, StoreDot a réussi à maximiser le taux de transfert de charge et l'a amélioré pour augmenter les caractéristiques supérieures de FlashBattery ™.

Les LiB contiennent des composés inorganiques dans la cathode de la batterie, comprenant typiquement des oxydes métalliques ou des polyanions qui sont continuellement rechargés par l'insertion d'ions lithium. Ce processus limite la conductivité ionique, réduisant ainsi la densité de puissance et réduisant l'espérance de vie de la batterie. En outre, l'électrolyte utilisé dans les LiBs est hautement volatil et inflammable, ce qui constitue un grave risque pour la sécurité des consommateurs, surtout dans les voitures électriques.

À l'aide d'une électrode multifonction unique (MFE), le FlashBattery de StoreDot combine deux avantages des solutions de stockage d'énergie, intégrant la capacité de débit rapide à haute puissance avec une capacité de stockage élevée.
 Cette capacité de charge optimisée est obtenue grâce à une structure d'électrode innovante contenant des polymères organiques exclusifs avec des composés oxyde de métal de la cathode qui déclenchent les réactions redox. Cette solution permet aux ions de circuler d'une anode modifiée à une cathode modifiée à une vitesse beaucoup plus rapide que les technologies existantes. 
Cette nouvelle architecture offre une haute résistance interne, avec une densité d'énergie accrue et une durée de vie prolongée de la batterie.
Bien que certains fabricants de batteries aient pu améliorer une seule des propriétés suivantes: capacité accrue, chargement rapide ou durée de vie prolongée de la batterie, la nouvelle technologie StoreDot a optimisé ces trois paramètres simultanément.

dimanche 14 mai 2017

Renault e.dams domine l’ePrix de Monaco

Renault e.dams est de retour sur le devant de la scène après l’ePrix de Monaco : en tête de la qualification à une autre victoire, Séb Buemi inscrit un total de 28 points. Nico Prost a, quant à lui fait une très belle remontée de la dix-neuvième à la neuvième place, en finissant dans les points.  
La Formule E visitait pour la seconde fois la Principauté de Monaco, ePrix qui se déroule tous les deux ans avant le Grand Prix de F1. Ce fût sans plus attendre que l’ensemble des pilotes s’élançaient sur la piste sous un ciel bleu, n’ayant pu la parcourir la veille puisque le shakedown n’a jamais lieu sur ce rendez-vous. Séb Buemi a su montrer sa supériorité dès les deux premiers essais libres en finissant premier. Le pilote suisse est le premier pilote à descendre en-dessous des 53 secondes et améliore ses temps de 2015 de plus d’1,6 secondes. Nico Prost termine à la deuxième place en signant un temps de 53.237s lors des essais libres 1, et huitième pour les essais libres 2.
Le tirage au sort a désigné le premier groupe de qualification pour le leader du championnat. Et le deuxième groupe pour Nico. Après une conduite maîtrisée, Séb Buemi fût le plus rapide de son groupe et s’est vu qualifié pour la Super Pole où il réalise le meilleur temps, devançant son rival Lucas Di Grassi (ABT Schaeffler Audi Sport) de 0.237s. Malheureusement, Nico Prost  a dû se contenter de la dix-neuvième place après avoir percuté le rail lors de son tour rapide.

Séb Buemi a mené une course magistrale du début à la fin : sorti indemne du premier virage, déterminant à Monaco et après la sortie de la voiture de sécurité causée par un contact entre Jean-Eric Vergne (Techeetah) et Nelson Piquet Jr (NextEv), il maintient sa position en tête de la course. Après une bataille intense entre Séb Buemi et Lucas Di Grassi, le pilote Renault e.dams réussit à maintenir le Brésilien derrière lui tout au long de la course et inscrit sa quatrième victoire de la saison. Ce fût une course plus difficile pour Nico Prost qui a dû commencer du fond de la grille. Cependant, il a réussi à se frayer un chemin et a dépassé ses adversaires, un par un. Déterminé à marquer le plus de points possibles, il finit la course dixième en s’offrant le dernier point en lice. Après décision de la direction de course pénalisant Felix Da Costa de 33 secondes pour une sortie de stand dangereuse, Nico Prost est promu à la neuvième position ce qui lui permet d’inscrire deux points.
Renault e.dams quitte la Principauté en restant imbattable sur cette piste iconique grâce à Séb Buemi, déjà triomphant lors de l’édition de 2015.
Le prochain rendez-vous se tiendra à Paris la semaine prochaine, rendez-vous cher à l’écurie Renault e.dams qui court sur ses terres. L’équipe arrive en tête du classement équipes avec un total de 152 points. Séb Buemi, après sa victoire à Monaco, devance de 15 points Lucas Di Grassi et mène avec 104 points au classement pilotes.
#9 – Séb Buemi : « Je suis très content du résultat d’être de retour sur la première marche du podium. J’étais le plus rapide durant la première moitié de la course, tout était sous contrôle. J’ai réussi à créer un écart suffisant entre Lucas et moi en cas d’intervention d’une voiture de sécurité. Pendant la deuxième partie de course, ce fut plus difficile. Lucas jouait beaucoup avec sa consommation d’énergie donc je devais le surveiller dans mes rétroviseurs. En fait, j’ai fait toute la course en regardant  dans mes rétroviseurs ! Cela n’est pas la première fois que ma deuxième voiture est moins rapide que la première, donc nous devons comprendre et continuer à travailler là-dessus. Nous changeons généralement l’installation des deuxièmes voitures afin d’utiliser l’adhérence maximale du circuit. Si vous voulez la voiture parfaite, il faut parfois faire quelques ajustements. Quoiqu’il en soit, je suis très content de ce résultat et je suis impatient d’aller à Paris la semaine prochaine. Nous avons une bonne voiture, nous avons une bonne équipe. Et merci à toute l’équipe. »
 #8 – Nico Prost : « Je suis déçu de mon résultat en qualifications mais dans l’ensemble c’était une bonne course. Quand vous commencez du fond de la grille à Monaco, vous ne vous attendez pas à grand-chose. Mais la voiture était vraiment agréable à conduire, et le travail accompli par l’équipe était incroyable. Il faut juste que je comprenne pourquoi nous ne sommes pas très compétitifs en qualifications. Il faut que l’on travaille et ensuite nous serons prêts à nous battre pour des podiums à chaque course. »
Vincent Gaillardot – Directeur du programme FE : « C’était un bon weekend dans l’ensemble. Nous avons remis la « machine » en route après une course décevante à Mexico. Cela faisait longtemps que Séb n’avait pas été en pole position. Il a commencé la course en position forte et a réussi à faire une très belle performance. L’étau se resserre de course en course avec ABT Schaeffler Audi Sport donc nous nous devons de travailler encore plus pour offrir les meilleures voitures possibles à nos deux pilotes.  Je félicite toute l’équipe ce soir pour leur implication et leur travail. L’objectif était de réaliser un bon résultat pour ce weekend et maintenant nous sommes concentrés sur notre course parisienne. Le prochain ePrix arrive à grand pas, c’est la première fois depuis le commencement de la série que nous avons deux courses d’affilée. Le circuit à Paris est un peu différent de celui-ci. Comme nous n’avons pas beaucoup de temps pour nous préparer, il faut s’assurer que nos deux voitures soient prêtes rapidement. Nous espérons un résultat similaire la semaine prochaine. »
Jean-Paul Driot – co-propriétaire de Renault e.dams : « L’histoire se répète car nous avons gagné l’ePrix de Monaco en saison 1. C’était une course très serrée entre Séb Buemi et Lucas Di Grassi donc nous nous savons sous pression pour l’ePrix de Paris. Mais je pense que c’est pour le mieux car notre motivation est décuplée pour la semaine prochaine. Grâce à l’incroyable course que nous avons eu aujourd’hui, nous pouvons voir que les voitures de Lucas et Séb sont performantes. L’année dernière, nous  n’avons pas eu les résultats escomptés pour Paris car nous avions eu du mal à mettre nos pneus en température. Cette fois,  comme nous venons en Mai, nous nous attendons à mieux. »
Alain Prost – co-propriétaire de Renault e.dams : « Le résultat d’aujourd’hui était notre objectif compte tenu de la course éprouvante que nous avons eu à Mexico. D’autant plus, sur ce circuit iconique qu’est Monaco, avec Paris qui arrive la semaine prochaine. Nous avons montré des signes de faiblesse en qualification depuis le début de la saison et nous savons qu’il est très difficile de dépasser ici quand vous n’êtes pas en première ligne. Nico a réussi de bonnes performances ce matin durant les essais libres mais ce n’était pas ce à quoi nous nous attendions pour la qualification. Dès lors, on peut voir les conséquences de partir du fond de grille. Néanmoins, ils ont tous les deux réussi à faire une très belle course, ils sont tous les deux dans les points et c’est cela qui compte. Nous sommes satisfaits du résultat en amont du ePrix de Paris. Nous savons que Paris sera difficile, nous  aurons encore plus de pression qu’ici mais nous sommes plus que motivés. »