mercredi 25 avril 2018

NISSAN SYLPHY 100% ELECTRIQUE


Lors de l'ouverture du salon Auto China 2018, à Pékin, Nissan a dévoilé une nouvelle berline tricorps 100% électrique, la Nissan Sylphy. Il s'agit de la première Nissan 100% électrique spécifiquement développée pour les clients chinois, et fabriquée en Chine.

Leader mondial de la mobilité 100% électrique avec plus de 320 000 berlines LEAF sur les routes, Nissan s'est naturellement inspiré des technologies de la Nissan LEAF, la voiture 100% électrique la plus vendue de l'histoire, afin de développer la nouvelle Sylphy. Cette dernière partage d'ailleurs sa plateforme avec la Nissan LEAF.

Berline tricorps dont l'autonomie atteint 338 km (selon cycle d'homologation local), la Nissan Sylphy 100% électrique incarne également la vision Nissan Intelligent Mobility, qui vise à anticiper la manière dont les véhicules seront motorisés, conduits et intégrés à leur environnement à l'avenir. 
Elle sera commercialisée en Chine courant 2018.

"La nouvelle Nissan Sylphy 100% électrique constitue une nouvelle étape de notre stratégie vers l'électrification en Chine" a déclaré José Munoz, Nissan chief performance officer and chairman of the Management Committee for China, qui a dévoilé le véhicule au salon de Pékin. "La nouvelle Sylphy sera le premier véhicule 100% électrique de grande diffusion dédié au marché chinois, et l'un des 20 modèles électrifiés que Nissan va lancer ces cinq prochaines années dans le monde."


A propos de Nissan Motor Co., Ltd.
Nissan propose une gamme complète de véhicules de plus de 60 modèles sous les marques Nissan, Infiniti et Datsun. Au cours de l’exercice fiscal 2016, Nissan a vendu plus de 5,63 millions de véhicules à travers le monde, générant un chiffre d'affaires de 98,7 milliards d’euros environ (11 720 milliards de yens). Au cours de l’année fiscale 2017, l’entreprise s’est engagée dans le plan Nissan M.O.V.E. to 2022, un plan sur six ans avec pour objectif une croissance de +30% du chiffre d’affaires annuel pour atteindre 130,6 milliards d’euros (16 500 milliards de yens) d’ici la fin de l’année fiscale 2022, et générer au cumul 19,8 milliards d’euros (2 500 milliards de yens) de free cash flow automobile. Dans le cadre de Nissan M.O.V.E. to 2022, l’entreprise prévoit d’étendre son leadership dans le domaine des véhicules électriques, symbolisé par le véhicule 100% électrique le plus vendu au monde de l’histoire, la Nissan LEAF.
Basé à Yokohama au Japon, le siège social de Nissan est responsable de six régions différentes : Asie & Océanie ; Afrique, Inde & Moyen Orient ; Chine ; Europe ; Amérique Latine ; Amérique du Nord. Nissan emploie 247 500 collaborateurs et est partenaire du constructeur français Renault depuis 1999. En 2016, Nissan a acquis 34% des parts de Mitsubishi Motors. Renault-Nissan-Mitsubishi est aujourd'hui le premier constructeur automobile mondial, et représente presque 10,6 millions de véhicules vendus sur l'année calendaire 2017.

J-3 : Samedi 28 Avril le SDE 65 propose le TOUR ENERGIE 65


La mobilité électrique en Hautes-Pyrénées est en marche.

Afin de répondre à la demande des usagers, le département des Hautes-Pyrénées bénéficie d’un maillage de 100 bornes de recharge de véhicules électriques.
Pour promouvoir la mobilité électrique en Hautes-Pyrénées,
Le Syndicat Départemental d’Energie organisera le samedi 28 avril
Le TOUR  ENERGIE 65  : un rallye touristique d’éco-conduite mais aussi  une rencontre sur la mobilité ; un challenge de 140 km à parcourir sur une journée.
Cet événement répond aux 
objectifs suivants :
👉Créer un événement fédérateur pour impliquer les différents publics à découvrir le maillage de bornes électriques du 65 et inciter à penser sa mobilité autrement.

👉  Lever les freins du manque d’autonomie  en démontrant que le véhicule électrique est capable d’effectuer un kilométrage journalier « important ».

👉Démontrer la nécessité de disposer d’infrastructures de recharge multi standards en courant continu pour permettre de prolonger rapidement l’autonomie de base du véhicule.


Pour découvrir le programme complet de la journée : 

Cliquer sur l'image ci-dessous .


Reconnaissance du parcours 

Panoramas somptueux garantis si le beau temps le permet.
Ici vue sur le Montaigu depuis le col de la Croix Blanche.
Pour information de nos lecteurs qui souhaitent participer ( prière de se faire connaitre par mail à levejeveux@gmail.com ) nous avons effectué une reconnaissance du parcours avec la LEAF 2.ZERO le dimanche 15 Avril en empruntant la 4 voies Tarbes - Lourdes et l'autoroute de Capvern à Tarbes-Est .  En respectant les limitations de vitesse et une ascension du col à vitesse modérée 50/ 60 km/h nous totalisons une consommation de 26 kWh pour les 152 km. 
Souhaitons que les conditions météo soient aussi agréables que ce dimanche où la chaîne pyrénéenne nous offrait un magnifique spectacle enneigé. 
























Cliquer pour charger le ROADBOOK

Renault MOBILITY fournit un service de véhicules en autopartage à IKEA France


·         Un service de location de véhicules en libre-service 24h/24, 7 jours sur 7 ouvert à tous
·         300 véhicules particuliers et utilitaires déployés sur l’ensemble des magasins
·         Une gamme complète de véhicules 100% électriques à terme

Renault MOBILITY et IKEA France signent un partenariat pour offrir une solution innovante de location de véhicules 24h/24, 7 jours sur 71. En affichant l’ambition de proposer d’ici 2020, 100% de véhicules électriques aux consommateurs et aux clients de l’enseigne, IKEA France et Renault poursuivent le déploiement de nouveaux services adaptés, fonctionnels à prix attractif en favorisant une mobilité durable.

Déployé en avant-première au magasin IKEA Paris-Villiers, le service de location de véhicules en libre-service Renault MOBILITY sera progressivement proposé sur l’ensemble des magasins IKEA2 de France d’ici à septembre 2018. Au total ce sont près de 300 véhicules particuliers et utilitaires (Trafic, Kangoo, Kangoo Z.E., ZOE) qui seront mis à disposition du grand public auprès des magasins. Dans un premier temps, les véhicules proposés seront thermiques et électriques en fonction des infrastructures de recharge disponibles sur site, pour laisser place à un parc 100% électrique d’ici 2020.

Renault MOBILITY est d’ores et déjà présent sur le territoire avec 180 parcs de véhicules en location libre-service 24/7 au sein du réseau Renault et dans des parcs délocalisés en centres villes, dans des parkings publics et autres. Grâce à l’application mobile Renault MOBILITY, les clients peuvent bénéficier d’un service de location simple et rapide à partir de 7€ TTC par heure3  selon le véhicule loué (assurance, 100 km inclus). La disponibilité immédiate des véhicules ainsi que le choix du lieu de prise en charge - depuis le parking d’un magasin IKEA ou d’un parc de véhicules Renault MOBILITY - offriront aux clients une grande flexibilité de service.
« Avec ce nouveau partenariat, nous souhaitons mettre à disposition des consommateurs un service qui renforce notre accessibilité et qui vient compléter notre offre existante. Rapide, simple d’utilisation et à un prix attractif, ce nouveau service de location permet aux utilisateurs d’adopter un mode de transport doux avec, à terme, une flotte composée à 100% de véhicules électriques. Cela illustre notre engagement en faveur d’un mode de vie plus durable. » précise Vicente Cubells, Directeur de la Relation Clients IKEA France.

« Ce partenariat avec IKEA France souligne la pertinence de l’offre d’autopartage Renault MOBILITY et s’inscrit dans notre stratégie de développement de Renault MOBILITY en France. Cette solution de mobilité accessible à tous s’appuie sur un parcours client 100% digital et le réseau Renault pour garantir un service de qualité à nos clients. » explique Philippe Buros, Directeur Commercial France de Renault.

1 Partout où la configuration des magasins IKEA le permet.
2 Déploiement prévu dans les 32 magasins IKEA : Avignon, Bayonne, Bordeaux, Brest, Caen, Clermont-Ferrand, Dijon, Grenoble, Hénin-Beaumont, La Valentine, Lomme, Lyon-Saint-Priest, Metz, Mulhouse, Nantes, Orléans, Paris-Plaisir, Paris-Evry, Paris-Velizy, Paris-Paris Nord, Paris-Villiers, Paris-Thiais, Paris-Franconville, Reims, Rennes, Rouen, Saint-Etienne, Toulouse, Tours, Vitrolles.
3 Valable pour la location d’une Renault ZOE ou d’un Renault Kangoo, tarif horaire jour (de 7H00 à 20H00), 100 km avec assurance et carburant inclus.


À propos de Renault 
Renault est la marque française du Groupe, présente dans 134 pays du monde et commercialisée au sein de 12 700 points de vente. Première marque française dans le monde, Renault cherche depuis toujours à réinventer l’usage de l’automobile et à développer des concepts innovants. Les modèles de la marque, aux lignes sensuelles et chaleureuses, facilitent le quotidien grâce à leur modularité, leur connectivité ou encore leurs fonctionnalités intuitives. Une approche portée sur l’innovation afin de permettre à nos clients de vivre leur vie avec passion.

 À propos de IKEA France
En France, IKEA est le leader de l’ameublement et de l’aménagement de la maison avec 19,4 % de parts de marché. IKEA France emploie 10 064 collaborateurs, compte 33 magasins, un site de e-commerce IKEA.fr, et un centre de support clients. Pour l’année fiscale 2017*, les magasins IKEA ont reçu 54,9 millions de visites et le site IKEA.fr a comptabilisé 162 millions de visites. IKEA fonde son développement sur une culture d’entreprise suédoise très forte et des valeurs ancrées, clés de son succès. Cette culture et ces valeurs communes à l’ensemble des collaborateurs et des pays dans lesquels IKEA est implanté, aident chacun à se développer et à contribuer à la vision du Groupe IKEA qui est d’améliorer le quotidien du plus grand nombre. *Exercice fiscal s’étendant du 1er septembre 2016 au 31 août 2017

vendredi 20 avril 2018

ZOE complète sa gamme de moteurs pour être au plus près des usages de ses clients


·         Les commandes du nouveau moteur R110 sont ouvertes dans le réseau commercial France
·         Renault ZOE propose 3 moteurs pour répondre aux différentes attentes des clients

Le nouveau moteur électrique R110 est disponible à la vente en France sur les versions Intens et Edition One de Renault ZOE aux tarifs respectifs de 26 200 euros et 28 600 euros.
Renault ZOE, véhicule électrique le plus vendu en Europe, se dote d’une gamme complète de moteurs plus puissants, adaptée aux divers usages des conducteurs.
Cette offre de motorisation se compose du R90 (68 kW - équivalent 92 ch), du R110 (80 kW - équivalent 108 ch) et du Q90 (65 kW - équivalent 88 ch).  

R90 et R110 pour une autonomie optimisée

Conçus par les ingénieurs du Technocentre, dans les Yvelines, et de l’usine de Cléon en Seine Maritime, où ils sont fabriqués, ces deux moteurs permettent d’optimiser l’autonomie de Renault ZOE. Même encombrement et même masse, ils bénéficient d’excellentes performances en termes d’efficience énergétique et d’un fort dynamisme identique à bas régime en délivrant un couple maximum de 225 Nm1 en une fraction de seconde pour une ZOE toujours aussi tonique en ville.

Le R110 développe une plus grande capacité d’accélération sur voie rapide et autoroute, avec un gain de près de 2 secondes sur le 80-120 km/h. Cette amélioration significative des reprises renforce le confort de conduite à vitesse soutenue. Renault ZOE gagne en polyvalence pour des usages extra-urbains. Le conducteur peut ainsi profiter au maximum des 300 km d’autonomie réelle, confirmée par le protocole d’homologation WLTP2.

Le Q90 privilégie, quant à lui, le temps de charge en mode rapide pour effectuer de longs trajets. Il permet notamment de récupérer jusqu’à 120 km d’autonomie en 30 mn sur les aires d’autoroute disposant de bornes Corri-door.
TARIFS  avec location de la batterie (3)




Depuis début avril, Renault ZOE est disponible au choix du client, soit avec la batterie en location, soit en achat intégral. 
Le prix d’achat d’une ZOE « batterie incluse » est majoré de 8 900€ TTC par rapport à une ZOE avec la batterie en location, quelle que soit la version. 

1 225 Nm pour le R110 et 220 Nm pour le R90

2 Le R110 est le premier moteur électrique de Renault à être homologué en WLTP


3 Tarifs de ZOE Model Year 2018 avec location de la batterie

vendredi 13 avril 2018

Avec un nouveau record, un printemps prometteur pour le VE ?

En mars, les ventes de voitures électriques atteignent un niveau record de 4.046 immatriculations après 1.972 en février. Leur part dans les immatriculations totales progresse de 0,6 point, après une progression de 0,4 point au mois précédent, et atteint 1,8 %.
Mars et ses 4046 immatriculations constitue un nouveau record, auquel contribuent la Zoé pour 2445 ( 60 % ) et la toute nouvelle Leaf 2.0 pour 719 ( 18 % ) suivent 162 Tesla modèle S, 152 BMW i3, 127 Hyundaï Ionic et 110 Peugeot Partner...
Jean-Claude LE MAIRE 

jeudi 12 avril 2018

Flottes d'entreprises

( Supplément au Monde du 10 Avril 2018 )
Si les acquisitions de nouveaux véhicules par les entreprises n'ont pas progressé en 2017, elles sont restées à un niveau élevé, puisque 467 132 immatriculations de voitures particulières ont été réalisées par les flottes. Un niveau plutôt stable (–0,03  %). Les doutes concernant le choix des urnes et celui de la politique fiscale à venir ont sans doute engendré une certaine frilosité en début d'année 2017 dans les commandes de nouveaux modèles, avant que la marche en avant ne reprenne son cours au second semestre, face à l'assurance de pouvoir investir à nouveau dans le renouvellement des parcs automobiles. L'incertitude sur l'avenir du -diesel a dû jouer lui aussi, les entreprises ayant vraisemblablement hésité longuement quant au choix du type de motorisation à privilégier dans leurs flottes.
Une hésitation qui s'est traduite l'année dernière par une baisse de 2,6 % des immatriculations de voitures diesel et une hausse de 5,3  % des modèles essence, qui représentent désormais 18 % du parc des entreprises. Comme l'explique Ferréol Mayoly, directeur général France du loueur Arval, " il y aura un avant et un après 2017, car l'an passé, si les -modèles diesel sont restés majoritaires, la courbe de la demande de ces modèles s'est infléchie. Surtout, nous avons enregistré une explosion de la demande de conseils et d'informations chez nos clients autour de l'introduction de modèles essence dans leur parc ". De même, Olivier Monot, PDG d'Alphabet France, estime qu'en  2018 les modèles essence vont véritablement percer dans les flottes d'entreprise. " Nous ne sommes plus très loin du point de bascule et, en  2018, la demande de modèles essence devrait véritablement décoller. "
Déclin programmé du diesel
Il est vrai que l'an passé, la plupart des loueurs se sont résolus à rééquilibrer les -niveaux de valeurs des modèles essence et -diesel pour leur revente en fin de contrat de -location. Une opération délicate puisqu'elle -influe directement sur le montant des loyers de location proposés à leurs clients et qu'elle -signifiait une dégradation des valeurs résiduelles des modèles diesel.
En attendant le déclin programmé du diesel dans les flottes, c'est en direction des modèles hybrides que de nombreuses entreprises se sont tournées l'an passé. Ainsi, Toyota a enregistré un bond de + 34  % de ses ventes auprès des sociétés. Comme l'explique Arnaud -Martinet, au département Toyota Entreprises, " nos ventes de voitures hybrides aux entreprises ont augmenté de 40  % grâce à la fiscalité avantageuse dont bénéficient ces modèles. Aujourd'hui, nos ventes de voitures sont réalisées à 75  % en hybrides, contre 15  % en diesel ".
Mais en  2018, la surprise à attendre dans les entreprises viendra peut-être de l'essor des -véhicules électriques. 
Une offre de modèles plus large, des autonomies plus amples et des solutions de passage à l'énergie électrique -généralisées pourraient insuffler un nouvel élan à l'usage de véhicules électriques. Malgré une progression de +44% l'année dernière, ils n'ont représenté qu'un volume de 6 556 immatriculations dans les flottes. Dans la foulée du loueur Alphabet, qui propose depuis cinq ans une solution globale d'introduction de véhicules électriques dans les flottes, ALD Automotive, qui gère un parc de 500 000 véhicules en France, commercialise une nouvelle offre -baptisée " Switch " permettant de proposer aux collaborateurs une voiture électrique de fonction associée à un véhicule thermique 60  jours par an afin de réaliser de plus longs trajets les week-ends et durant les vacances.
De son côté, Arval propose également une nouvelle offre de location de voitures électriques. " Notre objectif est de lever les freins -existants à l'utilisation de voitures électriques dans les entreprises, explique Ferréol Mayoly. Arval laissera une période de trois à six mois aux utilisateurs pour les tester. De plus, nous avons noué un partenariat avec le spécialiste New Motion pour l'accès des véhicules de nos clients à son réseau de station de recharge et l'installation de bornes de recharge sur site. " Autant d'initiatives qui devraient sans doute enclencher un déclin des voitures diesel dans les flottes d'entreprise.
Jean-Pierre Lagarde

Voir ci-après : Pas d'étincelles pour l'électrique (Le Monde 10-04-2018)

Pas d'étincelles pour l'électrique (Le Monde 10-04-2018)

Les immatriculations de modèles 100 % électriques, qui avaient déjà marqué le pas en 2017, plongent en ce début d'année.
Dans le concert favorable aux véhicules électriques, de plus en plus de couacs se font entendre. Premier acteur de poids à parler d'une voix discordante, Carlos Tavares a enfoncé le clou lors du dernier salon de Genève. Après avoir considéré qu'imposer le véhicule électrique était une folie, le PDG du groupe PSA a posé de nouveau la question de la pertinence de cette énergie.
Carlos Tavares n'est pas le seul à émettre des réserves. Benjamin Louvet, gérant matières premières chez Ofi Asset Management, société de gestion d'actifs financiers, a publié un rapport sur le devenir du véhicule électrique. " En l'état du mix énergétique mondial et alors que la majorité des batteries est fabriquée dans des pays où la production énergétique est majoritairement basée sur les énergies fossiles, la voiture électrique ne constitue pas un véritable avantage écologique ", estime-t-il.

La concurrence malgré des réticences
Plus prosaïquement, le président de l'Union française des industries pétrolières, Francis Duseux, affirme que, dans la majorité des pays, le véhicule électrique est un véhicule au charbon. Dans un pays comme la France où le -nucléaire représente 72 % de la production d'électricité, les émissions de CO2 baissent mais le traitement des déchets continue de -poser question.
Autre bémol, selon Benjamin Louvet, " si le système de freinage d'un véhicule électrique est plus efficace et qu'il ne dégage pas de fumées d'échappement, il émet quasiment autant de particules fines qu'un véhicule thermique ". La combustion du carburant serait responsable de seulement 10 % à 15 % des émissions de -particules fines. Freinage, usure des pneus et dispersion des poussières du sol produisent l'essentiel des particules fines. Plus lourde que son homologue thermique, la voiture électrique en projette davantage.
Malgré ses mises en garde, Carlos Tavares a d'ores et déjà engagé PSA dans la course à -l'électrique. Le groupe a annoncé la commercialisation de quatre véhicules à batterie et de sept -hybrides rechargeables d'ici à 2021. Avec une gamme complète de modèles 100 % électriques, l'Alliance Renault-Nissan a pris de l'avance sur ce dossier.
Les constructeurs étrangers se sont également convertis à l'électrique. BMW a vendu 100 000 véhicules électrifiés en  2017 et disposera de 25 véhicules électriques et hybrides à son catalogue en  2025. De son côté, Mercedes proposera une version électrique de chacun de ses modèles d'ici à 2022, soit 50 voitures électriques différentes. Encore plus fort et poussé par le scandale du diesel, Volkswagen Audi Group s'est fixé l'objectif de lancer une variante électrique pour chacun des 300 modèles de sa gamme d'ici à 2030.
Français et Allemands ne sont pas les seuls sur la ligne de départ. Hyundai, Kia, Jaguar Land Rover ou encore Volvo ont également -inscrit l'électrique dans leur feuille de route. Pionnier de cette technologie avec la Prius, Toyota veut vendre 5,5  millions de véhicules électrifiés par an et dans le monde d'ici à 2030. Inspirés par les constructeurs automobiles, les loueurs longue durée creusent également le même sillon. LeasePlan annonce une flotte -entièrement électrifiée d'ici à 2030.

La France parmi les pays convertis
En  2017, la barre des 500 000 véhicules -électriques en circulation en Europe a été franchie. L'an dernier, près de 150 000 unités ont trouvé preneurs. Les véhicules électriques -représentent désormais 0,9  % des ventes de véhicules neufs en Europe. Au palmarès des pays les plus motivés, la Norvège occupe la -première place, suivie de la France, puis de -l'Allemagne où les ventes ont doublé entre 2016 et 2017.
En France, près de 26 000 voitures électriques neuves ont été vendues l'an dernier. Ces volumes sont en hausse de 14  % par rapport à l'année 2016 et ont représenté 1,47  % du marché global. Pour la première fois, les
entreprises et les loueurs longue durée affichent un -intérêt -semblable à celui des particuliers. Cette -clientèle professionnelle s'est portée acquéreuse de 6 556 automobiles électriques en  2017, soit une hausse de 44,2  % pour une part de marché de 1,4 point.
Sur les deux premiers mois de 2018, les flottes ont revu leurs achats de véhicules électriques à la baisse (–  3,4 %). L'Avere-France, l'Association nationale pour le développement de la mobilité électrique, attribue ce recul à l'élargissement de la prime de conversion à de nombreux modèles thermiques neufs et non plus aux seuls véhicules électriques. Les ventes sont -particulièrement sensibles à l'évolution des aides publiques.
En  2015, le Danemark a annoncé une baisse progressive des subventions accordées à ce type de véhicules. Résultat : les achats se sont effondrés au premier trimestre 2016, et le Danemark a décidé de rétablir ses aides. Chaque année, plus de 2  millions d'automobiles sont vendues en France. Si la moitié d'entre elles étaient électriques, le montant des subventions atteindrait 7,2  milliards d'euros par an.
é. Gi.
© Le Monde